Feed aggregator

Services frontaliers : Date confirmée pour la signature de la convention collective

Nouvelles de l'AFPC - Fri, 06/22/2018 - 14:36

Ce mois-ci, l'Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) a fait pression sur le Conseil du Trésor pour finaliser la signature de notre nouvelle convention collective pour le groupe des Services frontaliers (FB). Ce matin, le Conseil du Trésor a confirmé que la date de signature sera le 3 juillet 2018.

Une fois la convention collective signée, toutes les dispositions de la convention seront en vigueur et l'ASFC disposera d'un maximum de 150 jours à compter de la date de signature pour rajuster les salaires des employés et verser des paiements rétroactifs.

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Services frontaliers : Date confirmée pour la signature de la convention collective

PSAC National News - Fri, 06/22/2018 - 14:36

Ce mois-ci, l'Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) a fait pression sur le Conseil du Trésor pour finaliser la signature de notre nouvelle convention collective pour le groupe des Services frontaliers (FB). Ce matin, le Conseil du Trésor a confirmé que la date de signature sera le 3 juillet 2018.

Une fois la convention collective signée, toutes les dispositions de la convention seront en vigueur et l'ASFC disposera d'un maximum de 150 jours à compter de la date de signature pour rajuster les salaires des employés et verser des paiements rétroactifs.

Topics: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Border Services: Date set for the signature of the collective agreement

Nouvelles de l'AFPC - Fri, 06/22/2018 - 14:35

The Public Service Alliance of Canada (PSAC) has been pushing the Treasury Board to sign our new collective agreement for the Border Services (FB) group this month. As of this morning, the Treasury Board has confirmed that the date of signature will be July 3rd, 2018.

Once the collective agreement is signed, all the provisions of the agreement will be in effect and the CBSA will have a maximum of 150 days from the date of signing to adjust employees’ wages and pay out retroactive payments.

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Border Services: Date set for the signature of the collective agreement

PSAC National News - Fri, 06/22/2018 - 14:35

The Public Service Alliance of Canada (PSAC) has been pushing the Treasury Board to sign our new collective agreement for the Border Services (FB) group this month. As of this morning, the Treasury Board has confirmed that the date of signature will be July 3rd, 2018.

Once the collective agreement is signed, all the provisions of the agreement will be in effect and the CBSA will have a maximum of 150 days from the date of signing to adjust employees’ wages and pay out retroactive payments.

Topics: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Négociations des TC (Services techniques)

Nouvelles de l'AFPC - Fri, 06/22/2018 - 10:53

Le groupe Services techniques (TC) de l’AFPC se compose de fonctionnaires fédéraux qui travaillent dans des domaines techniques, par exemple en soutien technologique et scientifique, en inspection technique, en application de la loi et en dessin et illustration.

Enjeux de la négociation en bref Paye et classification

Le régime actuel de classification est désuet et ne permet pas de bien évaluer le travail de nos membres. Ainsi, bon nombre ne sont pas assez payés pour les services qu’ils assurent. L’équipe de négociation des TC a donc présenté diverses revendications concernant les salaires et la classification.

Paye et avantages liés à la paye
  • Nous présenterons nos positions sur les salaires à une date ultérieure, ce qui comprendra des revendications pour l’augmentation des indemnités pour divers groupes et l’élargissement de leur portée, ainsi que la création de nouvelles indemnités.

  • Nous demandons que les heures supplémentaires soient rémunérées à tarif double, en argent ou en temps selon la préférence de la personne salariée.

  • Nous demandons une augmentation des primes de poste et de fin de semaine.

Classification

Les TC réclament la mise à jour de leur norme de classification afin que leur travail soit adéquatement évalué pour faire en sorte que tous les membres de l’unité soient adéquatement payés.

Amélioration du régime de congés

L’équipe de négociation des TC demande plusieurs améliorations au régime de congés, par exemple :

  • Congé pour obligations familiales : Nous demandons l’élargissement du congé pour obligations familiales et que le nombre total d’heures de congé payé par année soit porté à 75 heures pour les employés qui travaillent une semaine standard de 37,5 heures.
  • Congé pour accident de travail : À l’heure actuelle, la durée du congé payé pour accident de travail est fixée par l’employeur. Le libellé que nous proposons fera en sorte que les membres auront droit à un congé pour la période déterminée par la commission des accidents du travail de leur province, ce qui tient compte de la gravité de leur blessure et du temps requis pour s’en remettre.
Heures de travail pour tous les membres et questions liées au fonctionnement du service pour les agents et agentes d’application de la loi

Nous demandons des modifications à la convention collective :

  • pour que l’employeur n’ait pas le droit de convertir les travailleurs et travailleuses de jour en travailleurs et travailleuses par poste, et vice versa, sans le consentement du syndicat;
  • pour que la nature du travail d’application de la loi, y compris l’usage de la force et les heures de travail, soit reconnue à sa juste mesure.
Temps de déplacement

Les TC demandent que tout le temps passé en déplacement soit rémunéré comme s’ils étaient au travail.

Sujets: Éditeur: 

Négociations des TC (Services techniques)

PSAC National News - Fri, 06/22/2018 - 10:53

Le groupe Services techniques (TC) de l’AFPC se compose de fonctionnaires fédéraux qui travaillent dans des domaines techniques, par exemple en soutien technologique et scientifique, en inspection technique, en application de la loi et en dessin et illustration.

Enjeux de la négociation en bref Paye et classification

Le régime actuel de classification est désuet et ne permet pas de bien évaluer le travail de nos membres. Ainsi, bon nombre ne sont pas assez payés pour les services qu’ils assurent. L’équipe de négociation des TC a donc présenté diverses revendications concernant les salaires et la classification.

Paye et avantages liés à la paye
  • Nous présenterons nos positions sur les salaires à une date ultérieure, ce qui comprendra des revendications pour l’augmentation des indemnités pour divers groupes et l’élargissement de leur portée, ainsi que la création de nouvelles indemnités.

  • Nous demandons que les heures supplémentaires soient rémunérées à tarif double, en argent ou en temps selon la préférence de la personne salariée.

  • Nous demandons une augmentation des primes de poste et de fin de semaine.

Classification

Les TC réclament la mise à jour de leur norme de classification afin que leur travail soit adéquatement évalué pour faire en sorte que tous les membres de l’unité soient adéquatement payés.

Amélioration du régime de congés

L’équipe de négociation des TC demande plusieurs améliorations au régime de congés, par exemple :

  • Congé pour obligations familiales : Nous demandons l’élargissement du congé pour obligations familiales et que le nombre total d’heures de congé payé par année soit porté à 75 heures pour les employés qui travaillent une semaine standard de 37,5 heures.
  • Congé pour accident de travail : À l’heure actuelle, la durée du congé payé pour accident de travail est fixée par l’employeur. Le libellé que nous proposons fera en sorte que les membres auront droit à un congé pour la période déterminée par la commission des accidents du travail de leur province, ce qui tient compte de la gravité de leur blessure et du temps requis pour s’en remettre.
Heures de travail pour tous les membres et questions liées au fonctionnement du service pour les agents et agentes d’application de la loi

Nous demandons des modifications à la convention collective :

  • pour que l’employeur n’ait pas le droit de convertir les travailleurs et travailleuses de jour en travailleurs et travailleuses par poste, et vice versa, sans le consentement du syndicat;
  • pour que la nature du travail d’application de la loi, y compris l’usage de la force et les heures de travail, soit reconnue à sa juste mesure.
Temps de déplacement

Les TC demandent que tout le temps passé en déplacement soit rémunéré comme s’ils étaient au travail.

Topics: Publisher: 

Technical Services (TC) Bargaining

Nouvelles de l'AFPC - Fri, 06/22/2018 - 10:45

PSAC’s Technical Services group include federal public service employees who hold skilled technical positions such as engineering and scientific support positions, technical inspectors, photographers, enforcement workers, designers, and illustrators .

Bargaining issues at-a-glance Pay allowance & classification issues

The current classification system is outdated and is unable to adequately assess the work done by our members. This has led to a large number of our workers being insufficiently compensated for the services they provide. As such, the TC bargaining team has put forward a number of pay and classification related proposals.

Pay and salary-related benefits
  • Rates of pay proposals to be submitted at a later date, which includes allowances for a variety of groups, including increasing and expanding the scope of existing allowances and creating new ones.
  • Overtime shall be compensated at double time on the basis of the employee’s preference in cash or leave with pay.
  • Increases to shift and weekend premiums.
Classification

Technical Services members are pushing for the classification standard to be brought up-to-date so that our members’ work can be properly measured and rated, ultimately leading to proper compensation for all TC bargaining unit members.

Leave improvements

The TC bargaining team is proposing several improvements to our members’ leave provisions, including:

  • Family-Related Responsibility Leave: Expand the scope of family-related leave and increase the total leave with pay allowance to 75 hours for employees with a standard 37.5-hour work week.
  • Injury-on-duty leave: As it stands, employees are granted injury-on-duty pay for a period set at the discretion of the employer. The proposed language would ensure members are compensated for the period certified by a Workers’ Compensation authority in their province, which takes into account the severity of their injury and the time needed to recover.
Hours of work for all members and Operational Issues for Enforcement Workers

Introduce language to ensure that:

  • the Employer shall not change any day workers into shift workers, nor change shift workers into day workers without mutual agreement. 
  • there is proper recognition of the nature of enforcement workers’ duties including the use of force and working hours.
Travel time

TC members are asking that all time spent travelling will be compensated as though one is at work.

Sujets: Éditeur: 

Technical Services (TC) Bargaining

PSAC National News - Fri, 06/22/2018 - 10:45

PSAC’s Technical Services group include federal public service employees who hold skilled technical positions such as engineering and scientific support positions, technical inspectors, photographers, enforcement workers, designers, and illustrators .

Bargaining issues at-a-glance Pay allowance & classification issues

The current classification system is outdated and is unable to adequately assess the work done by our members. This has led to a large number of our workers being insufficiently compensated for the services they provide. As such, the TC bargaining team has put forward a number of pay and classification related proposals.

Pay and salary-related benefits
  • Rates of pay proposals to be submitted at a later date, which includes allowances for a variety of groups, including increasing and expanding the scope of existing allowances and creating new ones.
  • Overtime shall be compensated at double time on the basis of the employee’s preference in cash or leave with pay.
  • Increases to shift and weekend premiums.
Classification

Technical Services members are pushing for the classification standard to be brought up-to-date so that our members’ work can be properly measured and rated, ultimately leading to proper compensation for all TC bargaining unit members.

Leave improvements

The TC bargaining team is proposing several improvements to our members’ leave provisions, including:

  • Family-Related Responsibility Leave: Expand the scope of family-related leave and increase the total leave with pay allowance to 75 hours for employees with a standard 37.5-hour work week.
  • Injury-on-duty leave: As it stands, employees are granted injury-on-duty pay for a period set at the discretion of the employer. The proposed language would ensure members are compensated for the period certified by a Workers’ Compensation authority in their province, which takes into account the severity of their injury and the time needed to recover.
Hours of work for all members and Operational Issues for Enforcement Workers

Introduce language to ensure that:

  • the Employer shall not change any day workers into shift workers, nor change shift workers into day workers without mutual agreement. 
  • there is proper recognition of the nature of enforcement workers’ duties including the use of force and working hours.
Travel time

TC members are asking that all time spent travelling will be compensated as though one is at work.

Topics: Publisher: 

Négociations avec le Conseil du Trésor : L’AFPC vise à faire d’importants gains

Nouvelles de l'AFPC - Fri, 06/22/2018 - 10:11

Les négociations collectives avec le Conseil du Trésor ont repris cette semaine et l’AFPC a présenté les revendications communes à l’ensemble de ses unités qui représentent environ 90 000 fonctionnaires fédéraux. Ces revendications visent notamment à régler les problèmes liés au système de paye Phénix, à restreindre la création d’emplois précaires, à protéger la sécurité d’emploi et à soutenir les femmes et leur famille.

En dépit des nombreux problèmes de paye que cause Phénix depuis déjà deux ans, nos membres continuent d’aller travailler pour offrir des services essentiels aux Canadiennes et Canadiens. L’AFPC demande au gouvernement de leur offrir une convention collective qui reconnaît la valeur de leur travail et leur dévouement à l’égard de la population.

Voici un résumé des principales revendications présentées à la table des enjeux communs qui englobent les besoins de tous les fonctionnaires fédéraux au service du Conseil du Trésor.

Phénix

Pour éviter un autre désastre comme celui du système Phénix, l’AFPC exige que le gouvernement le consulte davantage avant d’apporter des changements technologiques qui auront des répercussions sur ses membres.

Personnel de durée déterminée et temporaire

L’AFPC vise toujours à mettre fin à la surutilisation des agences de placement temporaire et veut s’assurer que le personnel temporaire bénéficie des mesures de protection prévues dans les conventions collectives.

Le syndicat propose d’y inclure certaines mesures prévues dans la Politique sur l’emploi pour une période déterminée qui permettront à ceux et celles nommés pour une période déterminée d’obtenir un emploi permanent après trois ans de service continu. L’employeur doit prévoir des mécanismes pour revoir annuellement son recours aux agences de placement temporaire en consultation avec le syndicat.

Sous-traitance

L’AFPC propose un libellé plus ferme pour protéger le travail des fonctionnaires fédéraux et réduire le recours incessant aux contrats privés. Le syndicat exige que l’employeur donne la priorité à son personnel ou embauche et forme des employés avant de confier du travail à la sous-traitance. D’ailleurs, nous avons soumis un nouveau libellé qui obligera l’employeur à nous consulter avant de recourir à la sous-traitance.

Congé pour cause de violence conjugale

La violence conjugale a des répercussions sur la vie professionnelle de ses victimes. Le traumatisme et le stress qu’elles subissent affectent souvent leur capacité de travailler. Cette violence ne cesse pas quand on met les pieds au travail. C’est pourquoi l’AFPC présente des propositions pour protéger et aider les travailleuses et travailleurs dans ces situations.

L’AFPC réclame 10 jours de congé payé pour les victimes de violence conjugale afin qu’elles puissent se rendre à des rendez-vous médicaux, intenter des procédures judiciaires et voir à toute autre obligation. Nos propositions comprennent également d’autres mesures de protection et d’adaptation pour ces travailleuses et travailleurs.

Plus de temps pour les familles

Pour les nouveaux parents, le temps passé en famille demeure un enjeu important. Pour leur éviter de subir en plus une perte de revenus pendant cette période, l’AFPC demande à l’employeur de prolonger la période de congé parental de 37 à 63 semaines, conformément aux nouvelles dispositions d’assurance emploi adoptées par le gouvernement Trudeau en 2017.

Unités de négociation du Conseil du Trésor

Chaque unité de négociation du Conseil du Trésor a également un ensemble de revendications propres aux besoins de ses membres. Un résumé et une liste complète de ces propositions sont également disponibles :

 

Sujets: Éditeur: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Négociations avec le Conseil du Trésor : L’AFPC vise à faire d’importants gains

PSAC National News - Fri, 06/22/2018 - 10:11

Les négociations collectives avec le Conseil du Trésor ont repris cette semaine et l’AFPC a présenté les revendications communes à l’ensemble de ses unités qui représentent environ 90 000 fonctionnaires fédéraux. Ces revendications visent notamment à régler les problèmes liés au système de paye Phénix, à restreindre la création d’emplois précaires, à protéger la sécurité d’emploi et à soutenir les femmes et leur famille.

En dépit des nombreux problèmes de paye que cause Phénix depuis déjà deux ans, nos membres continuent d’aller travailler pour offrir des services essentiels aux Canadiennes et Canadiens. L’AFPC demande au gouvernement de leur offrir une convention collective qui reconnaît la valeur de leur travail et leur dévouement à l’égard de la population.

Voici un résumé des principales revendications présentées à la table des enjeux communs qui englobent les besoins de tous les fonctionnaires fédéraux au service du Conseil du Trésor.

Phénix

Pour éviter un autre désastre comme celui du système Phénix, l’AFPC exige que le gouvernement le consulte davantage avant d’apporter des changements technologiques qui auront des répercussions sur ses membres.

Personnel de durée déterminée et temporaire

L’AFPC vise toujours à mettre fin à la surutilisation des agences de placement temporaire et veut s’assurer que le personnel temporaire bénéficie des mesures de protection prévues dans les conventions collectives.

Le syndicat propose d’y inclure certaines mesures prévues dans la Politique sur l’emploi pour une période déterminée qui permettront à ceux et celles nommés pour une période déterminée d’obtenir un emploi permanent après trois ans de service continu. L’employeur doit prévoir des mécanismes pour revoir annuellement son recours aux agences de placement temporaire en consultation avec le syndicat.

Sous-traitance

L’AFPC propose un libellé plus ferme pour protéger le travail des fonctionnaires fédéraux et réduire le recours incessant aux contrats privés. Le syndicat exige que l’employeur donne la priorité à son personnel ou embauche et forme des employés avant de confier du travail à la sous-traitance. D’ailleurs, nous avons soumis un nouveau libellé qui obligera l’employeur à nous consulter avant de recourir à la sous-traitance.

Congé pour cause de violence conjugale

La violence conjugale a des répercussions sur la vie professionnelle de ses victimes. Le traumatisme et le stress qu’elles subissent affectent souvent leur capacité de travailler. Cette violence ne cesse pas quand on met les pieds au travail. C’est pourquoi l’AFPC présente des propositions pour protéger et aider les travailleuses et travailleurs dans ces situations.

L’AFPC réclame 10 jours de congé payé pour les victimes de violence conjugale afin qu’elles puissent se rendre à des rendez-vous médicaux, intenter des procédures judiciaires et voir à toute autre obligation. Nos propositions comprennent également d’autres mesures de protection et d’adaptation pour ces travailleuses et travailleurs.

Plus de temps pour les familles

Pour les nouveaux parents, le temps passé en famille demeure un enjeu important. Pour leur éviter de subir en plus une perte de revenus pendant cette période, l’AFPC demande à l’employeur de prolonger la période de congé parental de 37 à 63 semaines, conformément aux nouvelles dispositions d’assurance emploi adoptées par le gouvernement Trudeau en 2017.

Unités de négociation du Conseil du Trésor

Chaque unité de négociation du Conseil du Trésor a également un ensemble de revendications propres aux besoins de ses membres. Un résumé et une liste complète de ces propositions sont également disponibles :

 

Topics: Publisher: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Groupe Services de l’exploitation (SV) dépose ses propositions

Nouvelles de l'AFPC - Fri, 06/22/2018 - 10:07

Le groupe Services de l’exploitation (SV) est composé de fonctionnaires responsables de l’exploitation des immeubles et des services fédéraux, dont les pompiers, les ouvriers qualifiés, les magasiniers, les cuisiniers, les travailleurs du milieu hospitalier, les gardiens de phare et les équipages de navires.

Aperçu des enjeux de négociation collective Du rattrapage à faire

Les membres de nombreuses classifications des SV sont beaucoup moins bien payés que leurs homologues des quatre coins du Canada. L’équipe de négociation réclame un examen conjoint et détaillé de la rémunération des SV. La dernière en date révélait des écarts salariaux considérables entre le groupe SV et ses comparateurs.

Conciliation travail-vie personnelle

L’équipe de négociation présente plusieurs revendications qui permettront aux SV de mieux concilier travail et vie personnelle et de mener une vie plus heureuse et plus saine, notamment :

  • la réduction des heures de travail à 37,5 heures par semaine, sans perte de salaire ou d’avantages sociaux. La durée de travail de nombreux membres de l’unité de négociation est encore de 40 à 42 heures par semaine, tandis que celle de la majorité des fonctionnaires fédéraux est normalement de 37,5 heures;
  • l’augmentation de l’indemnité de disponibilité. Lorsqu’ils sont en disponibilité, les membres estiment que leur vie ne passe pas en premier et ils veulent être rémunérés équitablement pour leur temps;
  • plusieurs améliorations au chapitre des congés, y compris les congés pour obligations familiales, les congés de deuil et les congés avec étalement du revenu.
Protection contre la sous-traitance

Les emplois dans la fonction publique sont constamment menacés de privatisation, surtout ceux des membres du groupe SV qui travaillent dans le secteur de l’alimentation. Les entrepreneurs privés ne sont pas toujours assez formés et sont tenus de respecter des normes de sécurité moins strictes, ce qui compromet la sécurité publique. L’équipe négocie pour qu’il n’y ait pas de clauses de sous-traitance dans la convention collective.

Reconnaissance des dangers au travail

L’équipe de négociation veut apporter plusieurs changements au congé pour accident du travail. En ce moment, les employés bénéficient d’une indemnité pour accident du travail pendant une période fixée par l’employeur. Le nouveau libellé stipulera que les membres seront indemnisés pendant la période autorisée par la commission des accidents du travail de leur province, qui tient compte de la gravité de la blessure et du temps nécessaire pour se rétablir.

Les changements élargiront également la portée des blessures couvertes et incluront les traumatismes émotionnels et de nombreuses maladies liées au travail, comme les cancers touchant les pompiers et autres travailleurs qui, dans l’exercice de leurs fonctions, sont exposés à des produits chimiques nocifs.

Sujets: Éditeur: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Groupe Services de l’exploitation (SV) dépose ses propositions

PSAC National News - Fri, 06/22/2018 - 10:07

Le groupe Services de l’exploitation (SV) est composé de fonctionnaires responsables de l’exploitation des immeubles et des services fédéraux, dont les pompiers, les ouvriers qualifiés, les magasiniers, les cuisiniers, les travailleurs du milieu hospitalier, les gardiens de phare et les équipages de navires.

Aperçu des enjeux de négociation collective Du rattrapage à faire

Les membres de nombreuses classifications des SV sont beaucoup moins bien payés que leurs homologues des quatre coins du Canada. L’équipe de négociation réclame un examen conjoint et détaillé de la rémunération des SV. La dernière en date révélait des écarts salariaux considérables entre le groupe SV et ses comparateurs.

Conciliation travail-vie personnelle

L’équipe de négociation présente plusieurs revendications qui permettront aux SV de mieux concilier travail et vie personnelle et de mener une vie plus heureuse et plus saine, notamment :

  • la réduction des heures de travail à 37,5 heures par semaine, sans perte de salaire ou d’avantages sociaux. La durée de travail de nombreux membres de l’unité de négociation est encore de 40 à 42 heures par semaine, tandis que celle de la majorité des fonctionnaires fédéraux est normalement de 37,5 heures;
  • l’augmentation de l’indemnité de disponibilité. Lorsqu’ils sont en disponibilité, les membres estiment que leur vie ne passe pas en premier et ils veulent être rémunérés équitablement pour leur temps;
  • plusieurs améliorations au chapitre des congés, y compris les congés pour obligations familiales, les congés de deuil et les congés avec étalement du revenu.
Protection contre la sous-traitance

Les emplois dans la fonction publique sont constamment menacés de privatisation, surtout ceux des membres du groupe SV qui travaillent dans le secteur de l’alimentation. Les entrepreneurs privés ne sont pas toujours assez formés et sont tenus de respecter des normes de sécurité moins strictes, ce qui compromet la sécurité publique. L’équipe négocie pour qu’il n’y ait pas de clauses de sous-traitance dans la convention collective.

Reconnaissance des dangers au travail

L’équipe de négociation veut apporter plusieurs changements au congé pour accident du travail. En ce moment, les employés bénéficient d’une indemnité pour accident du travail pendant une période fixée par l’employeur. Le nouveau libellé stipulera que les membres seront indemnisés pendant la période autorisée par la commission des accidents du travail de leur province, qui tient compte de la gravité de la blessure et du temps nécessaire pour se rétablir.

Les changements élargiront également la portée des blessures couvertes et incluront les traumatismes émotionnels et de nombreuses maladies liées au travail, comme les cancers touchant les pompiers et autres travailleurs qui, dans l’exercice de leurs fonctions, sont exposés à des produits chimiques nocifs.

Topics: Publisher: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Groupe Enseignement et Bibliothéconomie (EB) dépose ses propositions

Nouvelles de l'AFPC - Fri, 06/22/2018 - 10:00

Les membres du groupe EB de l’Alliance de la Fonction publique du Canada sont chargés notamment de l’enseignement et des services liés à l’enseignement et la bibliothéconomie. L’équipe de négociation EB a procédé à l’échange des revendications collectives avec l’employeur au mois de mai dernier, déposant ainsi des propositions précises au sujet notamment de la rémunération et des indemnités, du perfectionnement professionnel, de la durée de travail et du temps de préparation, du temps de déplacement et des heures supplémentaires.

Survol des revendications du groupe EB Rémunération et indemnités

Le syndicat proposera un ensemble de revendications économiques qui touchera, entre autres, aux points suivants :

  • augmentation économique réelle établie en fonction de la vigueur soutenue de l’économie canadienne;
  • parité avec des emplois et employeurs comparables;
  • ajout de nouvelles indemnités;
  • rajustement salarial pour les professeurs/moniteurs qui travaillent 12 mois par année;
  • augmentation salariale avec effet rétroactif à la date d’entrée en vigueur de la convention collective.

Le syndicat propose également d’améliorer et d’étendre l’admissibilité des indemnités, d’augmenter l’indemnisation du temps de déplacement et des heures supplémentaires.

Perfectionnement professionnel

Nous proposons que l’employeur accepte que les congés pour perfectionnement professionnel soient principalement utilisés pour des projets d’études plutôt que pour répondre aux besoins de formation de l’employeur.

Mode de travail non conventionnel

Le syndicat propose que les personnes salariées du sous-groupe ED-LATsoient autorisées à faire leur préparation à l’extérieur des locaux de l’employeur. Nous proposons également un nouvel article qui permettra aux personnes salariées de travailler ailleurs que dans les locaux de l’employeur.

Congé

Le syndicat cherche à améliorer les congés liés notamment aux obligations familiales, aux accidents de travail, aux études et au perfectionnement professionnel.

Autres revendications

Nous avons déposé des propositions sur la réaffectation ou les congés liés à la maternité et un nouvel article sur la protection des dénonciateurs d’actes fautifs.

Sujets: Éditeur:  Fichiers joints:  eb_bargaining_package_fr_-_may_29.pdf eb_employer_proposal_le_28_mai_2018_fr_.pdf

Groupe Enseignement et Bibliothéconomie (EB) dépose ses propositions

PSAC National News - Fri, 06/22/2018 - 10:00

Les membres du groupe EB de l’Alliance de la Fonction publique du Canada sont chargés notamment de l’enseignement et des services liés à l’enseignement et la bibliothéconomie. L’équipe de négociation EB a procédé à l’échange des revendications collectives avec l’employeur au mois de mai dernier, déposant ainsi des propositions précises au sujet notamment de la rémunération et des indemnités, du perfectionnement professionnel, de la durée de travail et du temps de préparation, du temps de déplacement et des heures supplémentaires.

Survol des revendications du groupe EB Rémunération et indemnités

Le syndicat proposera un ensemble de revendications économiques qui touchera, entre autres, aux points suivants :

  • augmentation économique réelle établie en fonction de la vigueur soutenue de l’économie canadienne;
  • parité avec des emplois et employeurs comparables;
  • ajout de nouvelles indemnités;
  • rajustement salarial pour les professeurs/moniteurs qui travaillent 12 mois par année;
  • augmentation salariale avec effet rétroactif à la date d’entrée en vigueur de la convention collective.

Le syndicat propose également d’améliorer et d’étendre l’admissibilité des indemnités, d’augmenter l’indemnisation du temps de déplacement et des heures supplémentaires.

Perfectionnement professionnel

Nous proposons que l’employeur accepte que les congés pour perfectionnement professionnel soient principalement utilisés pour des projets d’études plutôt que pour répondre aux besoins de formation de l’employeur.

Mode de travail non conventionnel

Le syndicat propose que les personnes salariées du sous-groupe ED-LATsoient autorisées à faire leur préparation à l’extérieur des locaux de l’employeur. Nous proposons également un nouvel article qui permettra aux personnes salariées de travailler ailleurs que dans les locaux de l’employeur.

Congé

Le syndicat cherche à améliorer les congés liés notamment aux obligations familiales, aux accidents de travail, aux études et au perfectionnement professionnel.

Autres revendications

Nous avons déposé des propositions sur la réaffectation ou les congés liés à la maternité et un nouvel article sur la protection des dénonciateurs d’actes fautifs.

Topics: Publisher:  Attachments:  eb_bargaining_package_fr_-_may_29.pdf eb_employer_proposal_le_28_mai_2018_fr_.pdf

Operational Services (SV) group bargaining proposals

Nouvelles de l'AFPC - Fri, 06/22/2018 - 09:56

The Public Service Alliance of Canada’s Operational Services (SV) group includes employees responsible for the operation of federal buildings and services, including firefighters, tradesworkers, storespeople, cooks and hospital workers as well as lightkeepers and ships' crews across Canada.

Bargaining issues at-a-glance: Catching up to the industry:

Many job classifications in the SV group are paid considerably less than their peers in similar sectors across Canada. The bargaining team is asking for a joint comprehensive pay study for all SV job classifications. The last pay study conducted for the SV group found significant gaps in wages between the SV group and their comparators.

Work-life balance:

The SV bargaining team is putting forward several proposals to improve their work-life balance and live happier, healthier lives, including:

  • A reduction in their weekly hours of work to 37.5 hours, with no loss in salary or benefits. Many occupations in the bargaining unit continue to work between 40- and 42-hour work weeks, yet much of the Federal Public Service have a standard 37.5-hour work week;
  • An increase to standby pay. Members feel their lives are put on hold when assigned to standby duty and want to be fairly compensated for their time;
  • Several leave improvements, including family leave, bereavement leave and leave with income averaging.
No contracting out:

Public service jobs are under constant threat of privatization, especially for SV members working in food services for the federal government. Private contractors often lack sufficient training and are held to lower safety standards, jeopardizing public safety. The team is bargaining to enshrine no contracting out language in the collective agreement. 

Recognizing workplace dangers:

The bargaining team is seeking several changes to injury on duty leave. As it stands, employees are granted injury-on-duty pay for a period set by the employer. The new language would ensure members are compensated for the period certified by the workers’ compensation authority in their province, which takes into account the severity of their injury and the time needed to recover.

The changes would also broaden the scope of injuries covered to include emotional trauma and many work-related illnesses, such as cancers for firefighters and other workers exposed to harmful chemicals in the line of duty.

Sujets: Éditeur: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Operational Services (SV) group bargaining proposals

PSAC National News - Fri, 06/22/2018 - 09:56

The Public Service Alliance of Canada’s Operational Services (SV) group includes employees responsible for the operation of federal buildings and services, including firefighters, tradesworkers, storespeople, cooks and hospital workers as well as lightkeepers and ships' crews across Canada.

Bargaining issues at-a-glance: Catching up to the industry:

Many job classifications in the SV group are paid considerably less than their peers in similar sectors across Canada. The bargaining team is asking for a joint comprehensive pay study for all SV job classifications. The last pay study conducted for the SV group found significant gaps in wages between the SV group and their comparators.

Work-life balance:

The SV bargaining team is putting forward several proposals to improve their work-life balance and live happier, healthier lives, including:

  • A reduction in their weekly hours of work to 37.5 hours, with no loss in salary or benefits. Many occupations in the bargaining unit continue to work between 40- and 42-hour work weeks, yet much of the Federal Public Service have a standard 37.5-hour work week;
  • An increase to standby pay. Members feel their lives are put on hold when assigned to standby duty and want to be fairly compensated for their time;
  • Several leave improvements, including family leave, bereavement leave and leave with income averaging.
No contracting out:

Public service jobs are under constant threat of privatization, especially for SV members working in food services for the federal government. Private contractors often lack sufficient training and are held to lower safety standards, jeopardizing public safety. The team is bargaining to enshrine no contracting out language in the collective agreement. 

Recognizing workplace dangers:

The bargaining team is seeking several changes to injury on duty leave. As it stands, employees are granted injury-on-duty pay for a period set by the employer. The new language would ensure members are compensated for the period certified by the workers’ compensation authority in their province, which takes into account the severity of their injury and the time needed to recover.

The changes would also broaden the scope of injuries covered to include emotional trauma and many work-related illnesses, such as cancers for firefighters and other workers exposed to harmful chemicals in the line of duty.

Topics: Publisher: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

PSAC proposes important gains in Treasury Board bargaining

Nouvelles de l'AFPC - Fri, 06/22/2018 - 09:53

Collective bargaining with Treasury Board resumed this week and PSAC put forward its common proposals for all Treasury Board groups, which cover about 90,000 workers in the federal public service. The proposals focus on addressing the ongoing Phoenix fiasco, pushing back against precarious work, protecting the job security of our members and supporting women and families.

After more than two years of hardships under Phoenix, our members continue to show up to work every day and deliver the services Canadians depend on. PSAC expects this government to negotiate a collective agreement that recognizes the value of their work and their dedication to Canadians.

The following is a summary of the major demands put forward at the common issues bargaining table, which are proposals that encompass the needs of all federal public service workers employed by the Treasury Board.

Phoenix

To prevent another tragedy like Phoenix from ever happening again, PSAC is demanding greater consultation with the union before any technological changes are put in place affecting members.

Terms and temps

PSAC will fight to end the over-use of temporary staffing agencies and ensure that temporary workers have protections under their collective agreements.

PSAC has proposed to include some of the protections contained in the Term Policy, which allows terms to become indeterminate employees after three continuous years of service. We are also proposing that the employer review its use of temporary staffing agencies annually and consult with the union.

Contracting out

We are also putting forward stronger language to protect the work of federal public service workers and reduce the endless stream of private contracts. PSAC’s demands include a proposal that the employer must use existing employees or hire and train new employees before contracting out work. We are also proposing new language to ensure the union is consulted before any contracting out occurs.

Domestic violence leave

Domestic violence impacts work life. The trauma and stress on people who experience domestic violence affects their ability to do their job. For many, the violence doesn’t stop when they get to work. That is why PSAC is putting forward proposals to protect and help workers in these situations.

PSAC proposes to include 10 days of paid leave for workers who experience domestic violence to attend medical appointments, legal proceedings and any other necessary activities. Our proposals also include other protections and accommodations for these workers.

More time for families

It’s very important for new parents to spend more time with their children without the barrier of lost income. That’s why PSAC is proposing that the employer extend the parental leave top up from 37 weeks to the full 63 weeks now available under the new Employment Insurance benefits introduced by Prime Minister Trudeau’s government in 2017.

The team is also proposing improvements to other forms of paid leave, such as vacation leave and others, and adding National Indigenous Peoples Day as a paid holiday.

Treasury Board bargaining groups

Each of the individual Treasury Board bargaining groups also have a set of proposals specific to the needs of their members. A summary and complete list of the proposals are also available for the specific Treasury Board groups:
 

 

 

Sujets: Éditeur: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

PSAC proposes important gains in Treasury Board bargaining

PSAC National News - Fri, 06/22/2018 - 09:53

Collective bargaining with Treasury Board resumed this week and PSAC put forward its common proposals for all Treasury Board groups, which cover about 90,000 workers in the federal public service. The proposals focus on addressing the ongoing Phoenix fiasco, pushing back against precarious work, protecting the job security of our members and supporting women and families.

After more than two years of hardships under Phoenix, our members continue to show up to work every day and deliver the services Canadians depend on. PSAC expects this government to negotiate a collective agreement that recognizes the value of their work and their dedication to Canadians.

The following is a summary of the major demands put forward at the common issues bargaining table, which are proposals that encompass the needs of all federal public service workers employed by the Treasury Board.

Phoenix

To prevent another tragedy like Phoenix from ever happening again, PSAC is demanding greater consultation with the union before any technological changes are put in place affecting members.

Terms and temps

PSAC will fight to end the over-use of temporary staffing agencies and ensure that temporary workers have protections under their collective agreements.

PSAC has proposed to include some of the protections contained in the Term Policy, which allows terms to become indeterminate employees after three continuous years of service. We are also proposing that the employer review its use of temporary staffing agencies annually and consult with the union.

Contracting out

We are also putting forward stronger language to protect the work of federal public service workers and reduce the endless stream of private contracts. PSAC’s demands include a proposal that the employer must use existing employees or hire and train new employees before contracting out work. We are also proposing new language to ensure the union is consulted before any contracting out occurs.

Domestic violence leave

Domestic violence impacts work life. The trauma and stress on people who experience domestic violence affects their ability to do their job. For many, the violence doesn’t stop when they get to work. That is why PSAC is putting forward proposals to protect and help workers in these situations.

PSAC proposes to include 10 days of paid leave for workers who experience domestic violence to attend medical appointments, legal proceedings and any other necessary activities. Our proposals also include other protections and accommodations for these workers.

More time for families

It’s very important for new parents to spend more time with their children without the barrier of lost income. That’s why PSAC is proposing that the employer extend the parental leave top up from 37 weeks to the full 63 weeks now available under the new Employment Insurance benefits introduced by Prime Minister Trudeau’s government in 2017.

The team is also proposing improvements to other forms of paid leave, such as vacation leave and others, and adding National Indigenous Peoples Day as a paid holiday.

Treasury Board bargaining groups

Each of the individual Treasury Board bargaining groups also have a set of proposals specific to the needs of their members. A summary and complete list of the proposals are also available for the specific Treasury Board groups:
 

 

 

Topics: Publisher: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Le groupe des programmes et de l’administration dépose ses propositions

Nouvelles de l'AFPC - Fri, 06/22/2018 - 09:46

Les membres du groupe Programmes et Administration (PA) de l’Alliance de la Fonction publique du Canada travaillent dans divers secteurs : administration des programmes, services de l’information, communications, secrétariat, mécanographie, services administratifs, programmes de bien-être social, travail de bureau et traitement des données.

Pour la liste complète des propositions et pour les dernières mise-à-jour, visitez syndicatafpc.ca/pa 

Survol des revendications du groupe PA

Rémunération et avantages sociaux

Notre équipe PA a soumis plusieurs propositions reliées aux avantages salariaux, notamment : une proposition visant à rémunérer les heures supplémentaires au tarif double et à les verser selon la préférence des personnes salariées, en espèces ou en congé compensatoire. Notre équipe propose aussi d’augmenter lemontant de l’indemnité de repas accordée durant les heures supplémentaires. Soulignons que les propositions touchant les taux de rémunération seront déposées à une date ultérieure.

Obligations familiales et celles liées à la maternité

NotreéquipePA demande la révision de la définition de la famille pour y ajouter tout membre de la famille ou toute personne qui tient lieu de membre de la famille sous la responsabilité de l’employé-e. Pour y arriver, notre équipe demande de doubler la période allouée durant ce congé payé, passant ainsi de 37,5 heures à 75 heures par année financière. De plus, notre équipe a déposé une proposition visant à ajouter la période d’allaitement à l’article portant sur la réaffectation ou les congés liés à la maternité.

Conciliation travail-vie privée

Le travail par poste a d’énormes répercussions sur les personnes salariées et leur famille. Par conséquent, nous demandons que l’employeur ne puisse pas convertir des travailleurs de jour en travailleurs par poste et vice versa. Il ne devrait pas non plus établir des quarts rotatifs sans le consentement express du syndicat. Aussi, notre proposition au sujet du télétravail consiste à empêcher l’employeur de refuser les demandes de télétravail de son personnel sans motif valable. 

Prime de connaissances linguistiques 

Pour une question d’équité, nous estimons que l’employeur doit rémunérer les personnes salariées qui doivent utiliser une langue autochtone dans le cadre de leur travail sous forme d’une prime de connaissances linguistiques.

Sujets:  Fichiers joints:  psac_pa_bargaining_demands_may_29th_2018_fr.pdf pa_-_employer_package_francais_may_28_2018.pdf

Le groupe des programmes et de l’administration dépose ses propositions

PSAC National News - Fri, 06/22/2018 - 09:46

Les membres du groupe Programmes et Administration (PA) de l’Alliance de la Fonction publique du Canada travaillent dans divers secteurs : administration des programmes, services de l’information, communications, secrétariat, mécanographie, services administratifs, programmes de bien-être social, travail de bureau et traitement des données.

Pour la liste complète des propositions et pour les dernières mise-à-jour, visitez syndicatafpc.ca/pa 

Survol des revendications du groupe PA

Rémunération et avantages sociaux

Notre équipe PA a soumis plusieurs propositions reliées aux avantages salariaux, notamment : une proposition visant à rémunérer les heures supplémentaires au tarif double et à les verser selon la préférence des personnes salariées, en espèces ou en congé compensatoire. Notre équipe propose aussi d’augmenter lemontant de l’indemnité de repas accordée durant les heures supplémentaires. Soulignons que les propositions touchant les taux de rémunération seront déposées à une date ultérieure.

Obligations familiales et celles liées à la maternité

NotreéquipePA demande la révision de la définition de la famille pour y ajouter tout membre de la famille ou toute personne qui tient lieu de membre de la famille sous la responsabilité de l’employé-e. Pour y arriver, notre équipe demande de doubler la période allouée durant ce congé payé, passant ainsi de 37,5 heures à 75 heures par année financière. De plus, notre équipe a déposé une proposition visant à ajouter la période d’allaitement à l’article portant sur la réaffectation ou les congés liés à la maternité.

Conciliation travail-vie privée

Le travail par poste a d’énormes répercussions sur les personnes salariées et leur famille. Par conséquent, nous demandons que l’employeur ne puisse pas convertir des travailleurs de jour en travailleurs par poste et vice versa. Il ne devrait pas non plus établir des quarts rotatifs sans le consentement express du syndicat. Aussi, notre proposition au sujet du télétravail consiste à empêcher l’employeur de refuser les demandes de télétravail de son personnel sans motif valable. 

Prime de connaissances linguistiques 

Pour une question d’équité, nous estimons que l’employeur doit rémunérer les personnes salariées qui doivent utiliser une langue autochtone dans le cadre de leur travail sous forme d’une prime de connaissances linguistiques.

Topics:  Attachments:  psac_pa_bargaining_demands_may_29th_2018_fr.pdf pa_-_employer_package_francais_may_28_2018.pdf

Pages

Subscribe to Union of Veterans Employees aggregator