Feed aggregator

Les négos du groupe EB : L’AFPC et le Conseil du Trésor adoptent un nouveau taux de rémunération national pour le personnel enseignant ED-EST (12 mois)

Nouvelles de l'AFPC - Wed, 04/17/2019 - 15:23

Les membres du comité mixte sur la rémunération des enseignantes et enseignants du groupe ED-EST (12 mois) ont convenu d’un taux de rémunération national pour ces membres.

Cette recommandation servira de point de départ à la négociation du taux national du groupe ED-EST (12 mois), qui aura lieu à la table principale du groupe EB. D’ailleurs, l’équipe de négociation de l’AFPC a déjà présenté une revendication en ce sens.

La nouvelle grille salariale nationale éliminera les zones de rémunération pour les enseignants ED-EST qui travaillent 12 mois par année. Le taux de rémunération sera appliqué à l’échelle du pays. Par conséquent, nos membres de toutes les régions profiteront du même taux de rémunération bonifié.

La recommandation est le fruit du travail d’un comité mixte AFPC-Conseil du Trésor, qui s’est réuni pour la première fois il y a plus d’un an. Il est parvenu à cette recommandation 10 mois après que la partie syndicale ait proposé un nouveau taux.

Nous sommes impatients de continuer à négocier ce taux de rémunération pour les enseignantes et enseignants du groupe ED-EST (12 mois).

Lisez les mises à jour sur notre site national pour plus d’information.

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Les négos du groupe EB : L’AFPC et le Conseil du Trésor adoptent un nouveau taux de rémunération national pour le personnel enseignant ED-EST (12 mois)

PSAC National News - Wed, 04/17/2019 - 15:23

Les membres du comité mixte sur la rémunération des enseignantes et enseignants du groupe ED-EST (12 mois) ont convenu d’un taux de rémunération national pour ces membres.

Cette recommandation servira de point de départ à la négociation du taux national du groupe ED-EST (12 mois), qui aura lieu à la table principale du groupe EB. D’ailleurs, l’équipe de négociation de l’AFPC a déjà présenté une revendication en ce sens.

La nouvelle grille salariale nationale éliminera les zones de rémunération pour les enseignants ED-EST qui travaillent 12 mois par année. Le taux de rémunération sera appliqué à l’échelle du pays. Par conséquent, nos membres de toutes les régions profiteront du même taux de rémunération bonifié.

La recommandation est le fruit du travail d’un comité mixte AFPC-Conseil du Trésor, qui s’est réuni pour la première fois il y a plus d’un an. Il est parvenu à cette recommandation 10 mois après que la partie syndicale ait proposé un nouveau taux.

Nous sommes impatients de continuer à négocier ce taux de rémunération pour les enseignantes et enseignants du groupe ED-EST (12 mois).

Lisez les mises à jour sur notre site national pour plus d’information.

Topics: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Faites-vous rembourser pour les répercussions fiscales liées au système Phénix

Nouvelles de l'AFPC - Wed, 04/17/2019 - 14:36

La date limite de production des déclarations de revenus approche à grands pas et nous savons que c’est une période encore plus stressante pour de nombreux fonctionnaires en raison des ratés du système Phénix. L’AFPC a d’ores et déjà pris des mesures pour atténuer certaines répercussions fiscales liées au système Phénix.

Foire aux questions – Répercussions fiscales liées aux problèmes du système de paye Phénix pour 2018

Remboursement pour des conseils fiscaux

Les fonctionnaires touchés peuvent s’adresser à des experts en fiscalité pour déterminer s’il y a des erreurs sur leurs feuillets T4 et le cas échéant, si ces erreurs entraînent des répercussions fiscales. Les membres peuvent être indemnisés pour les frais engagés pour ces services jusqu’à concurrence de 200 $ par année (taxes incluses).

Pour faire une réclamation, remplissez le formulaire en ligne.

Cliquez ici pour obtenir de plus amples renseignements sur les réclamations des dépenses et pertes financières engagées à cause de Phénix : remboursement pour des conseils fiscaux

Réclamation liée à l’impôt sur le revenu et aux prestations du gouvernement

Les personnes aux prises avec les problèmes de paye peuvent également subir des pertes financières si leur salaire déclaré est incorrect. En voici généralement les causes :

  • les paiements en trop entraînent une hausse de la tranche de revenu et augmenter ainsi le taux d’imposition d’un particulier;
  • l’augmentation du revenu entraîne l’inadmissibilité ou la réduction des prestations et des crédits gouvernementaux, comme l’Allocation canadienne pour enfants.

Pour savoir si vous êtes admissible à un remboursement pour ces types de pertes financières, consultez la page Demandes de remboursement des dépenses et des pertes financières attribuables à Phénix : Réclamations liées à l’impôt sur le revenu et aux prestations du gouvernement.

Réclamation de dépenses personnelles

Toute personne ayant connu ou vivant des difficultés financières liées Phénix, qu’elles soient d’ordre fiscal ou non, peut également réclamer le remboursement de ses dépenses personnelles. Il s’agit entre autres des pénalités financières, des frais d’intérêt et des frais bancaires pour provision insuffisante.

Pour obtenir de plus amples renseignements et remplir le formulaire de demande de réclamation, visitez la page frais financiers additionnels encourus en raison d’erreurs du système de paye Phénix.

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Faites-vous rembourser pour les répercussions fiscales liées au système Phénix

PSAC National News - Wed, 04/17/2019 - 14:36

La date limite de production des déclarations de revenus approche à grands pas et nous savons que c’est une période encore plus stressante pour de nombreux fonctionnaires en raison des ratés du système Phénix. L’AFPC a d’ores et déjà pris des mesures pour atténuer certaines répercussions fiscales liées au système Phénix.

Foire aux questions – Répercussions fiscales liées aux problèmes du système de paye Phénix pour 2018

Remboursement pour des conseils fiscaux

Les fonctionnaires touchés peuvent s’adresser à des experts en fiscalité pour déterminer s’il y a des erreurs sur leurs feuillets T4 et le cas échéant, si ces erreurs entraînent des répercussions fiscales. Les membres peuvent être indemnisés pour les frais engagés pour ces services jusqu’à concurrence de 200 $ par année (taxes incluses).

Pour faire une réclamation, remplissez le formulaire en ligne.

Cliquez ici pour obtenir de plus amples renseignements sur les réclamations des dépenses et pertes financières engagées à cause de Phénix : remboursement pour des conseils fiscaux

Réclamation liée à l’impôt sur le revenu et aux prestations du gouvernement

Les personnes aux prises avec les problèmes de paye peuvent également subir des pertes financières si leur salaire déclaré est incorrect. En voici généralement les causes :

  • les paiements en trop entraînent une hausse de la tranche de revenu et augmenter ainsi le taux d’imposition d’un particulier;
  • l’augmentation du revenu entraîne l’inadmissibilité ou la réduction des prestations et des crédits gouvernementaux, comme l’Allocation canadienne pour enfants.

Pour savoir si vous êtes admissible à un remboursement pour ces types de pertes financières, consultez la page Demandes de remboursement des dépenses et des pertes financières attribuables à Phénix : Réclamations liées à l’impôt sur le revenu et aux prestations du gouvernement.

Réclamation de dépenses personnelles

Toute personne ayant connu ou vivant des difficultés financières liées Phénix, qu’elles soient d’ordre fiscal ou non, peut également réclamer le remboursement de ses dépenses personnelles. Il s’agit entre autres des pénalités financières, des frais d’intérêt et des frais bancaires pour provision insuffisante.

Pour obtenir de plus amples renseignements et remplir le formulaire de demande de réclamation, visitez la page frais financiers additionnels encourus en raison d’erreurs du système de paye Phénix.

Topics: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Get reimbursed for Phoenix-related tax issues

Nouvelles de l'AFPC - Wed, 04/17/2019 - 14:30

As the tax filing deadline quickly approaches, we know that Phoenix has made tax season extra stressful for many public service workers. PSAC has long-secured measures to help alleviate some of the tax-related financial losses caused by Phoenix pay problems.

Frequently Asked Questions: 2018 Tax Implications of Phoenix payroll issues

Reimbursement for tax advice

Public service workers impacted by Phoenix can reach out to tax experts to help determine if there are errors on their T4s and determine whether there are tax implications for those errors. Members can be reimbursed for this tax advice up to $200 per year (taxes included).

To file a claim, complete this online form.

More information can be found at Claims for expenses and financial losses due to Phoenix: reimbursement for tax advice.

Claim for impacts to income taxes and government benefits

Those who have been impacted by Phoenix may also be facing financial loss due to the incorrect reporting of their salaries. Often this is due to:

  • overpayments put an individual into a higher tax bracket, causing them to owe more in income taxes, or
  • the increased income caused an individual to be ineligible, or eligible for less, government benefits and credits such as the Canada child benefit.

To find out if you are eligible to be reimbursed for these types of financial losses, go to Claims for expenses and financial losses due to Phoenix: Claim for impacts to income taxes and government benefits.

Claim out-of-pocket expenses

Anyone who has been financially impacted by Phoenix, tax-related or not, may also be eligible to claim out-of-pocket expenses. Out-of-pocket expenses include things like penalty fees, interest charges, or NSF (non-sufficient funds) charges.

Visit Additional Financial Expenses Incurred Because of Phoenix Pay System Errors to get more information and fill out the claim form.

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Get reimbursed for Phoenix-related tax issues

PSAC National News - Wed, 04/17/2019 - 14:30

As the tax filing deadline quickly approaches, we know that Phoenix has made tax season extra stressful for many public service workers. PSAC has long-secured measures to help alleviate some of the tax-related financial losses caused by Phoenix pay problems.

Frequently Asked Questions: 2018 Tax Implications of Phoenix payroll issues

Reimbursement for tax advice

Public service workers impacted by Phoenix can reach out to tax experts to help determine if there are errors on their T4s and determine whether there are tax implications for those errors. Members can be reimbursed for this tax advice up to $200 per year (taxes included).

To file a claim, complete this online form.

More information can be found at Claims for expenses and financial losses due to Phoenix: reimbursement for tax advice.

Claim for impacts to income taxes and government benefits

Those who have been impacted by Phoenix may also be facing financial loss due to the incorrect reporting of their salaries. Often this is due to:

  • overpayments put an individual into a higher tax bracket, causing them to owe more in income taxes, or
  • the increased income caused an individual to be ineligible, or eligible for less, government benefits and credits such as the Canada child benefit.

To find out if you are eligible to be reimbursed for these types of financial losses, go to Claims for expenses and financial losses due to Phoenix: Claim for impacts to income taxes and government benefits.

Claim out-of-pocket expenses

Anyone who has been financially impacted by Phoenix, tax-related or not, may also be eligible to claim out-of-pocket expenses. Out-of-pocket expenses include things like penalty fees, interest charges, or NSF (non-sufficient funds) charges.

Visit Additional Financial Expenses Incurred Because of Phoenix Pay System Errors to get more information and fill out the claim form.

Topics: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

EB Bargaining update: PSAC and Treasury Board sign recommendation for new national rate of pay for 12 month ED-EST teachers

Nouvelles de l'AFPC - Wed, 04/17/2019 - 13:45

The Joint Committee on rates of pay for ED-EST (12 months) have reached an agreement on a recommendation for a national rate of pay for 12 month ED-EST teachers.

The Joint Committee’s recommendation will form a starting point for the negotiation of new national rates for the ED-EST 12 month teachers. These negotiations will take place at the main EB bargaining table, where the PSAC’s bargaining team has already tabled a proposal for a new national rate.

A new grid with national rates will eliminate pay zones for ED-EST 12 month teachers, and provide consistent rates of pay across the country. This will provide our members across the country with a single, higher rate of pay.

This recommendation is the result of the work of a joint committee made up of representatives from both Treasury Board and the PSAC and comes more than one year after the Joint Committee met for the first time and ten months after the union’s members on the committee made their proposal for new rates.

We are eager to continue to push for the inclusion of a new national rate of pay for ED-EST 12 month teachers in the new collective agreement.

For more information, check for updates on our national web site.

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

EB Bargaining update: PSAC and Treasury Board sign recommendation for new national rate of pay for 12 month ED-EST teachers

PSAC National News - Wed, 04/17/2019 - 13:45

The Joint Committee on rates of pay for ED-EST (12 months) have reached an agreement on a recommendation for a national rate of pay for 12 month ED-EST teachers.

The Joint Committee’s recommendation will form a starting point for the negotiation of new national rates for the ED-EST 12 month teachers. These negotiations will take place at the main EB bargaining table, where the PSAC’s bargaining team has already tabled a proposal for a new national rate.

A new grid with national rates will eliminate pay zones for ED-EST 12 month teachers, and provide consistent rates of pay across the country. This will provide our members across the country with a single, higher rate of pay.

This recommendation is the result of the work of a joint committee made up of representatives from both Treasury Board and the PSAC and comes more than one year after the Joint Committee met for the first time and ten months after the union’s members on the committee made their proposal for new rates.

We are eager to continue to push for the inclusion of a new national rate of pay for ED-EST 12 month teachers in the new collective agreement.

For more information, check for updates on our national website.

Topics: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Faites passer le message : le temps presse pour une entente juste

Nouvelles de l'AFPC - Fri, 04/12/2019 - 11:03

Cela fait neuf mois que nous négocions avec le Conseil du Trésor. Le temps presse!

Le premier ministre veut respecter sa promesse envers les fonctionnaires et les services publics? Eh bien, on lui donne une dernière chance en avril, lorsque nous retournerons à la table de négociation.

Jusqu’à présent, le gouvernement libéral s’est traîné les pieds, et on est encore très loin d’une entente. Notre équipe a mis sur la table vos préoccupations et des revendications qui amélioreront le sort de 90 000 membres comme vous et renforceront les services publics sur lesquels compte la population canadienne.

Nous voulons que le Conseil du Trésor améliore la conciliation travail-vie personnelle, accroisse la sécurité d’emploi, élimine les écarts salariaux et nous garantisse des augmentations économiques équitables.

Cela fait plus de trois ans que Phénix a été lancé. Pourtant, nous attendons toujours d’être payés correctement et d’être dédommagés pour les épreuves que nous avons traversées à cause des innombrables problèmes de paye. Nous ne devrions pas avoir à attendre avant d’obtenir les conditions de travail que nous méritons.

Les pourparlers reprennent dans trois semaines. D’ici là, il faut faire comprendre au gouvernement libéral que le temps est venu de négocier sérieusement. Nous sommes tous représentés par une députée ou un député. Profitons-en pour leur écrire et leur dire que nous leur demanderons des comptes.

Envoyer un message! Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Banner

Faites passer le message : le temps presse pour une entente juste

PSAC National News - Fri, 04/12/2019 - 11:03

Cela fait neuf mois que nous négocions avec le Conseil du Trésor. Le temps presse!

Le premier ministre veut respecter sa promesse envers les fonctionnaires et les services publics? Eh bien, on lui donne une dernière chance en avril, lorsque nous retournerons à la table de négociation.

Jusqu’à présent, le gouvernement libéral s’est traîné les pieds, et on est encore très loin d’une entente. Notre équipe a mis sur la table vos préoccupations et des revendications qui amélioreront le sort de 90 000 membres comme vous et renforceront les services publics sur lesquels compte la population canadienne.

Nous voulons que le Conseil du Trésor améliore la conciliation travail-vie personnelle, accroisse la sécurité d’emploi, élimine les écarts salariaux et nous garantisse des augmentations économiques équitables.

Cela fait plus de trois ans que Phénix a été lancé. Pourtant, nous attendons toujours d’être payés correctement et d’être dédommagés pour les épreuves que nous avons traversées à cause des innombrables problèmes de paye. Nous ne devrions pas avoir à attendre avant d’obtenir les conditions de travail que nous méritons.

Les pourparlers reprennent dans trois semaines. D’ici là, il faut faire comprendre au gouvernement libéral que le temps est venu de négocier sérieusement. Nous sommes tous représentés par une députée ou un député. Profitons-en pour leur écrire et leur dire que nous leur demanderons des comptes.

Écrivez à votre député Topics: Embedded Image:  Image Placement:  Top Banner

Spread the word: time is running out for a fair deal

Nouvelles de l'AFPC - Fri, 04/12/2019 - 10:44

We’ve been at the table with Treasury Board for nine months – and frankly – time is running out.

Trudeau’s window to deliver on his commitment to support public service workers and the vital services they provide Canadians is closing, but we’re willing to give him one more chance in a few weeks when we return to the table.

So far, this Liberal government has failed to come to the table ready to make real progress towards a fair contract. Our team has presented our concerns and proposals that we know will improve the lives of over 90,000 PSAC members, and strengthen the services Canadians rely on.

This includes improving work-life balance, strengthening job security, closing wage gaps, and securing fair economic wage increases.

It’s been three years and we’re still waiting to get paid properly under Phoenix. We’re also still waiting to be compensated for all the hardships we’ve endured because of countless pay problems. We shouldn’t also have to wait for the fair working conditions we deserve.

Before we sit down again to bargain in 3 weeks, we need to make it clear to the Liberal government that we expect serious movement at the table. Federal public service workers live in every riding in this country and our Members of Parliament need to hear that we are going to hold them accountable.

Send them a message! Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Banner

Spread the word: time is running out for a fair deal

PSAC National News - Fri, 04/12/2019 - 10:44

We’ve been at the table with Treasury Board for nine months – and frankly – time is running out.

Trudeau’s window to deliver on his commitment to support public service workers and the vital services they provide Canadians is closing, but we’re willing to give him one more chance in a few weeks when we return to the table.

So far, this Liberal government has failed to come to the table ready to make real progress towards a fair contract. Our team has presented our concerns and proposals that we know will improve the lives of over 90,000 PSAC members, and strengthen the services Canadians rely on.

This includes improving work-life balance, strengthening job security, closing wage gaps, and securing fair economic wage increases.

It’s been three years and we’re still waiting to get paid properly under Phoenix. We’re also still waiting to be compensated for all the hardships we’ve endured because of countless pay problems. We shouldn’t also have to wait for the fair working conditions we deserve.

Before we sit down again to bargain in 3 weeks, we need to make it clear to the Liberal government that we expect serious movement at the table. Federal public service workers live in every riding in this country and our Members of Parliament need to hear that we are going to hold them accountable.

Send them a message! Topics: Embedded Image:  Image Placement:  Top Banner

Monnaie royale canadienne : les négos avancent bien sur les propositions non pécuniaires

Nouvelles de l'AFPC - Thu, 04/11/2019 - 22:16

L’équipe de négociation des membres de l’AFPC-Syndicat des services gouvernementaux (AFPC-SSG) à la Monnaie royale canadienne a rencontré l’employeur du 1er au 4 avril, à Ottawa. À l’issue de discussions sur diverses propositions du syndicat et de l’employeur, le syndicat a réalisé d’importants progrès sur ses revendications non pécuniaires.

Les pourparlers se poursuivront du 30 avril au 3 mai à Ottawa et du 8 au 12 juillet à Winnipeg. L’AFPC-SSG prévoit alors poursuivre les négociations sur les propositions non pécuniaires et aussi aborder les questions salariales.

Les détails sur les changements à la convention collective seront communiqués une fois que les parties auront conclu une entente de principe. Même si les choses ont bien avancé à la table des négociations, il reste encore beaucoup à faire pour obtenir un contrat juste et équitable.

Contexte

Les négociations pour un nouveau contrat pour les membres de l’AFPC-SSG à la Monnaie royale (sections locales 70024 et 50057) durent depuis juillet 2018. Des séances ont déjà eu lieu en juillet-août, en octobre et en décembre.

John Hickey père a quitté l’équipe de négociation avant la séance de ce mois-ci et a été remplacé par John Hickey fils. Le syndicat remercie M. Hickey père pour sa contribution au processus de négociation et souhaite la bienvenue à M. Hickey fils. Ce dernier, qui est arrivé bien préparé à la réunion de la semaine dernière, est un bel ajout à l’équipe.

Votre équipe de négociation :

Andrew Ellsworth
Jeffrey Tessier
John Hickey fils
Kelly Motto

Tom Milne, négociateur de l’AFPC
Laneydi Martinez-Alfonso, agente de recherche de l’AFPC

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Monnaie royale canadienne : les négos avancent bien sur les propositions non pécuniaires

PSAC National News - Thu, 04/11/2019 - 22:16

L’équipe de négociation des membres de l’AFPC-Syndicat des services gouvernementaux (AFPC-SSG) à la Monnaie royale canadienne a rencontré l’employeur du 1er au 4 avril, à Ottawa. À l’issue de discussions sur diverses propositions du syndicat et de l’employeur, le syndicat a réalisé d’importants progrès sur ses revendications non pécuniaires.

Les pourparlers se poursuivront du 30 avril au 3 mai à Ottawa et du 8 au 12 juillet à Winnipeg. L’AFPC-SSG prévoit alors poursuivre les négociations sur les propositions non pécuniaires et aussi aborder les questions salariales.

Les détails sur les changements à la convention collective seront communiqués une fois que les parties auront conclu une entente de principe. Même si les choses ont bien avancé à la table des négociations, il reste encore beaucoup à faire pour obtenir un contrat juste et équitable.

Contexte

Les négociations pour un nouveau contrat pour les membres de l’AFPC-SSG à la Monnaie royale (sections locales 70024 et 50057) durent depuis juillet 2018. Des séances ont déjà eu lieu en juillet-août, en octobre et en décembre.

John Hickey père a quitté l’équipe de négociation avant la séance de ce mois-ci et a été remplacé par John Hickey fils. Le syndicat remercie M. Hickey père pour sa contribution au processus de négociation et souhaite la bienvenue à M. Hickey fils. Ce dernier, qui est arrivé bien préparé à la réunion de la semaine dernière, est un bel ajout à l’équipe.

Votre équipe de négociation :

Andrew Ellsworth
Jeffrey Tessier
John Hickey fils
Kelly Motto

Tom Milne, négociateur de l’AFPC
Laneydi Martinez-Alfonso, agente de recherche de l’AFPC

Topics: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Royal Canadian Mint bargaining: significant progress on non-monetary proposals

Nouvelles de l'AFPC - Thu, 04/11/2019 - 14:00

The bargaining team representing PSAC-Government Services Union (PSAC-GSU) members at the Royal Canadian Mint held a bargaining session on April 1-4 in Ottawa. Various union and employer proposals were discussed and significant progress was achieved on the union’s non-monetary demands.

Negotiations are scheduled to resume from April 30 to May 3 in Ottawa and July 8 to July 12 in Winnipeg. PSAC-GSU plans to use those meetings to further advance non-monetary proposals and begin discussion on monetary concerns.

Details on changes to the collective agreement will be provided once a tentative agreement is reached. While significant progress has been made at the bargaining table, much more work remains in order to achieve a fair contract.

Background

Bargaining for a new contract for PSAC-GSU members at the Mint (locals 70024 and 50057) began in July 2018 and, previous to last week’s talks, sessions were held in July-August, October and December.

Bargaining team member John Hickey Sr. retired before this month’s talks and has been replaced by John Hickey Jr. PSAC-GSU thanks Mr. Hickey Sr. for his contributions to the negotiations process, and welcomes Mr. Hickey Jr., who arrived at last week’s meetings well prepared and makes for a valuable addition to the bargaining team.

Bargaining Team:

Andrew Ellsworth
Jeffrey Tessier
John Hickey Jr.
Kelly Motto       

Tom Milne, PSAC Negotiator
Laneydi Martinez-Alfonso, PSAC Research Officer

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Royal Canadian Mint bargaining: significant progress on non-monetary proposals

PSAC National News - Thu, 04/11/2019 - 14:00

The bargaining team representing PSAC-Government Services Union (PSAC-GSU) members at the Royal Canadian Mint held a bargaining session on April 1-4 in Ottawa. Various union and employer proposals were discussed and significant progress was achieved on the union’s non-monetary demands.

Negotiations are scheduled to resume from April 30 to May 3 in Ottawa and July 8 to July 12 in Winnipeg. PSAC-GSU plans to use those meetings to further advance non-monetary proposals and begin discussion on monetary concerns.

Details on changes to the collective agreement will be provided once a tentative agreement is reached. While significant progress has been made at the bargaining table, much more work remains in order to achieve a fair contract.

Background

Bargaining for a new contract for PSAC-GSU members at the Mint (Locals 70024 and 50057) began in July 2018 and, previous to last week’s talks, sessions were held in July-August, October and December.

Bargaining team member John Hickey Sr. retired before this month’s talks and has been replaced by John Hickey Jr. PSAC-GSU thanks Mr. Hickey Sr. for his contributions to the negotiations process, and welcomes Mr. Hickey Jr., who arrived at last week’s meetings well prepared and makes for a valuable addition to the bargaining team.

Bargaining Team:

Andrew Ellsworth
Jeffrey Tessier
John Hickey Jr.
Kelly Motto       

Tom Milne, PSAC Negotiator
Laneydi Martinez-Alfonso, PSAC Research Officer

Topics: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Négociation avec l’ARC : La médiation commence timidement

Nouvelles de l'AFPC - Fri, 04/05/2019 - 15:37

Du 2 au 4 avril, l’équipe de négociation du Syndicat des employé-e-s de l’Impôt de l’AFPC (AFPC-SEI) qui représente les membres à l’Agence du revenu du Canada (ARC) a tenu des discussions avec l’employeur. La rencontre a eu lieu à la Commission des relations de travail et de l’emploi dans le secteur public fédéral, à Ottawa, en présence d’un médiateur fédéral.

Des enjeux clés de la présente ronde de négociations, tels le recours excessif aux emplois à durée déterminée et les heures de travail, n’ont toujours pas été réglées. De plus, le syndicat n’a toujours pas reçu de réponse au sujet des revendications salariales. C’est une situation décevante. L’AFPC-SEI estime que l’ingérence du Conseil du Trésor dans la stratégie de négociation de l’ARC nuit aux négociations.

L’équipe de négociation a quand même réalisé de modestes progrès quant à certains enjeux lors des rencontres tenues cette semaine et a accepté de tenir une autre séance avec le médiateur entre le 6 et le 9 mai.

L’AFPC-SEI continuera à faire valoir ces priorités pendant le processus de médiation :

  • des protections contre le recours excessif aux contrats, une augmentation du nombre de postes permanents et une meilleure sécurité d’emploi;
  • des protections contre l’expansion du travail par poste et de nouveaux droits pour les travailleuses et travailleurs de soir;
  • une meilleure conciliation travail-vie personnelle, grâce à de meilleurs congés;
  • de meilleures conditions de travail pour le personnel des centres d’appels, y compris de meilleures protections et le droit de participer à l’établissement des horaires;
  • les mêmes droits syndicaux au travail que ceux consentis à d’autres fonctionnaires fédéraux;
     
  • des augmentations salariales tenant compte de l’inflation.

L’équipe de négociation se réjouit de l’appui qu’elle a reçu des membres tout au long de ce processus et les encourage à continuer d’appuyer le syndicat et les revendications en milieu de travail.

Le syndicat fera le point dès qu’il y aura du nouveau. Entre-temps, n’hésitez pas à consulter les sites internet du SEI et de l’AFPC pour voir les propositions de l’AFPC-SEI, vous renseigner ou vous abonner afin de recevoir régulièrement des mises à jour. Si vous avez des questions, veuillez communiquer avec la présidence de votre section locale du SEI.

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Banner

Négociation avec l’ARC : La médiation commence timidement

PSAC National News - Fri, 04/05/2019 - 15:37

Du 2 au 4 avril, l’équipe de négociation du Syndicat des employé-e-s de l’Impôt de l’AFPC (AFPC-SEI) qui représente les membres à l’Agence du revenu du Canada (ARC) a tenu des discussions avec l’employeur. La rencontre a eu lieu à la Commission des relations de travail et de l’emploi dans le secteur public fédéral, à Ottawa, en présence d’un médiateur fédéral.

Des enjeux clés de la présente ronde de négociations, tels le recours excessif aux emplois à durée déterminée et les heures de travail, n’ont toujours pas été réglées. De plus, le syndicat n’a toujours pas reçu de réponse au sujet des revendications salariales. C’est une situation décevante. L’AFPC-SEI estime que l’ingérence du Conseil du Trésor dans la stratégie de négociation de l’ARC nuit aux négociations.

L’équipe de négociation a quand même réalisé de modestes progrès quant à certains enjeux lors des rencontres tenues cette semaine et a accepté de tenir une autre séance avec le médiateur entre le 6 et le 9 mai.

L’AFPC-SEI continuera à faire valoir ces priorités pendant le processus de médiation :

  • des protections contre le recours excessif aux contrats, une augmentation du nombre de postes permanents et une meilleure sécurité d’emploi;
  • des protections contre l’expansion du travail par poste et de nouveaux droits pour les travailleuses et travailleurs de soir;
  • une meilleure conciliation travail-vie personnelle, grâce à de meilleurs congés;
  • de meilleures conditions de travail pour le personnel des centres d’appels, y compris de meilleures protections et le droit de participer à l’établissement des horaires;
  • les mêmes droits syndicaux au travail que ceux consentis à d’autres fonctionnaires fédéraux;
     
  • des augmentations salariales tenant compte de l’inflation.

L’équipe de négociation se réjouit de l’appui qu’elle a reçu des membres tout au long de ce processus et les encourage à continuer d’appuyer le syndicat et les revendications en milieu de travail.

Le syndicat fera le point dès qu’il y aura du nouveau. Entre-temps, n’hésitez pas à consulter les sites internet du SEI et de l’AFPC pour voir les propositions de l’AFPC-SEI, vous renseigner ou vous abonner afin de recevoir régulièrement des mises à jour. Si vous avez des questions, veuillez communiquer avec la présidence de votre section locale du SEI.

Topics: Embedded Image:  Image Placement:  Top Banner

CRA bargaining: Mediation begins, limited progress achieved

Nouvelles de l'AFPC - Fri, 04/05/2019 - 15:34

The PSAC-Union of Taxation Employees (PSAC-UTE) bargaining team representing members at the Canada Revenue Agency (CRA) held talks with the employer between April 2 and 4.  The session was held at the Federal Public Sector Labour Relations and Employment Board in Ottawa in the presence of a federal mediator.

Key issues for this round of bargaining, such as excessive term employment and hours of work, remain unresolved. Moreover, the union has still not received a response to the wage proposal. This is disappointing, and PSAC-UTE believes Treasury Board interference in the bargaining approach taken by CRA management is an obstacle to making significant progress at the table.

Nevertheless, the bargaining team did achieve limited progress on some other issues at this week’s meetings and agreed to hold another session with the mediator between May 6 and 9.

PSAC-UTE remains committed to advancing the following priorities through the mediation process:

  • Protections against excessive term employment, along with more permanent jobs and income security.
  • Protections against the expansion of shift work, as well as new rights for employees scheduled to work evenings.
  • Increased work-life balance, with an emphasis on improved access to leave.
  • Improved conditions for call centre workers, including scheduling rights and better protections.
  • Union rights in the workplace, consistent with what other federal employers have agreed to.
  • Fair wage increases that minimally keep up with inflation.  

The bargaining team appreciates the support it has received from the membership throughout this process and encourages members to continue showing visible support for the union and bargaining proposals in the workplace.

Updates will be provided as things evolve. In the meantime, be sure to go to ute-sei.org and psacunion.ca to see what PSAC-UTE has proposed, for more information, and to subscribe to regular updates. Also, should you have any questions, please contact your UTE Local President.

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Banner

CRA bargaining: Mediation begins, limited progress achieved

PSAC National News - Fri, 04/05/2019 - 15:34

The PSAC-Union of Taxation Employees (PSAC-UTE) bargaining team representing members at the Canada Revenue Agency (CRA) held talks with the employer between April 2 and 4.  The session was held at the Federal Public Sector Labour Relations and Employment Board in Ottawa in the presence of a federal mediator.

Key issues for this round of bargaining, such as excessive term employment and hours of work, remain unresolved. Moreover, the union has still not received a response to the wage proposal. This is disappointing, and PSAC-UTE believes Treasury Board interference in the bargaining approach taken by CRA management is an obstacle to making significant progress at the table.

Nevertheless, the bargaining team did achieve limited progress on some other issues at this week’s meetings and agreed to hold another session with the mediator between May 6 and 9.

PSAC-UTE remains committed to advancing the following priorities through the mediation process:

  • Protections against excessive term employment, along with more permanent jobs and income security.
  • Protections against the expansion of shift work, as well as new rights for employees scheduled to work evenings.
  • Increased work-life balance, with an emphasis on improved access to leave.
  • Improved conditions for call centre workers, including scheduling rights and better protections.
  • Union rights in the workplace, consistent with what other federal employers have agreed to.
  • Fair wage increases that minimally keep up with inflation.  

The bargaining team appreciates the support it has received from the membership throughout this process and encourages members to continue showing visible support for the union and bargaining proposals in the workplace.

Updates will be provided as things evolve. In the meantime, be sure to go to ute-sei.org and psacunion.ca to see what PSAC-UTE has proposed, for more information, and to subscribe to regular updates. Also, should you have any questions, please contact your UTE Local President.

Topics: Embedded Image:  Image Placement:  Top Banner

Pages

Subscribe to Union of Veterans' Affairs Employees aggregator