PSAC National News

Subscribe to PSAC National News feed
Updated: 19 min 41 sec ago

L’AFPC réclame justice pour les femmes et les filles autochtones

Tue, 06/19/2018 - 11:53

Le 21 juin, Journée nationale des peuples autochtones, l’AFPC distribue des épinglettes en forme de robe rouge. Son but : enjoindre au gouvernement de redynamiser l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, et rallier l’opinion publique à la cause.

« L’Enquête doit mener à la guérison et à la justice pour toutes les personnes touchées par cette tragédie encore bien présente, et c’est au gouvernement d’y voir, affirme Magali Picard, vice-présidente nationale de l’AFPC. Les femmes et les filles autochtones et leurs familles ont droit à des réponses. Elles méritent que justice soit faite. »

Garantir l’issue favorable de l’Enquête

L’AFPC incite le gouvernement à accorder une attention particulière aux points suivants en vue d’assurer l’issue favorable de l’Enquête :

  • La Commission doit communiquer de manière judicieuse, transparente et responsable tout au long de l’Enquête.
  • Avant tout, la Commission doit écouter les familles des femmes et des filles disparues ou assassinées, qu’elles soient des Premières Nations, inuites ou métisses. Leurs besoins doivent passer en premier, et la Commission doit offrir des services de counselling et de soutien culturellement pertinents aux témoins.
  • La Commission doit formuler un plan d’action national pour mettre fin à la violence faite aux femmes autochtones.
  • Le gouvernement doit mettre en œuvre toutes les recommandations de la Commission.
Exprimez concrètement votre soutien

Faites corps avec les femmes et les filles autochtones et montrez au gouvernement que vous réclamez justice pour elles et leurs familles :

  • Portez l’épinglette de la robe rouge, qui sera distribuée lors des activités régionales de l’AFPC.
  • Photographiez-vous en train de porter l’épinglette et envoyez le gazouillis :

Je porte cette épinglette par solidarité avec les familles des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées au Canada. Elles méritent la justice. #MMIWG @JustinTrudeau @psacnat

  • Participez aux activités de la Journée nationale des peuples autochtones dans votre région. *link to national list of events*

Communiquez avec votre bureau régional de l’AFPC si vous désirez distribuer l’épinglette à l’occasion d’une de vos activités.

Contexte Le symbole de la robe rouge

Jaime Black, un artiste métis, a lancé le REDress Project en 2014. Il a monté une installation de 600 robes rouges qui représentent les centaines de femmes et de filles autochtones dont on a volé la vie.

Le Cercle national des peuples autochtones de l’AFPC et le groupe de travail des membres autochtones du Comité national des droits de la personne ont collaboré avec l’artiste pour créer une l’épinglette de la robe rouge en guise de solidarité avec toutes les femmes autochtones victimes et survivantes de violence.

Une tragédie nationale

Au Canada, les femmes et les filles autochtones sont touchées de manière disproportionnée par la violence et sont surreprésentées dans les taux d’homicide et de disparition chez les femmes. Le taux d’homicide des femmes autochtones est cinq fois plus élevé que celui des autres Canadiennes.

En 2005, l’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) a commencé à attirer l’attention sur la question de la violence envers les femmes autochtones. Elle a créé une base de données sur 582 femmes et filles disparues ou assassinées.

En 2015, la GRC déclarait que 1 815 femmes autochtones avaient été assassinées entre 1980 et 2014.

En réponse aux multiples appels à l’action lancés par des organismes, dont l’AFAC et l’Alliance féministe pour l’action internationale (AFAI), le gouvernement du Canada a mis sur pied, en septembre 2016, une enquête nationale indépendante sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

Topics: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Quarter

Négociations entre l’AFPC et les OES : arbitrage en vue

Tue, 06/19/2018 - 11:47

Du 12 au 14 juin, les parties se sont réunies à Ottawa dans un ultime effort pour conclure une entente qui tient compte des préoccupations de longue date de nos membres dévoués partout au pays, tant sur le terrain que dans les bureaux régionaux.

L’un des principaux points de discussion était la revendication salariale déposée par notre équipe en mai dernier. Nous avons proposé des augmentations de salaire équivalentes à celles d’autres employés du secteur public fédéral, une restructuration de la grille salariale et des rajustements au marché qui correspondent aux niveaux CR‑03 et CR-05 de l’administration publique centrale. Malheureusement, l’employeur s’est contenté d’offrir les mêmes augmentations salariales que celles consenties à l’administration publique centrale et a rejeté les autres propositions.

Sur une note positive, les parties ont travaillé fort durant la semaine pour résoudre un certain nombre de questions qui faisaient l’objet de discussions depuis le début de cette ronde. Nous avons réglé la plupart des points en litige concernant les deux unités, y compris la conversion des emplois d’une durée déterminée en emplois d’une durée indéterminée. Les parties ont convenu d’adopter une politique prévoyant la conversion du personnel nommé pour une durée déterminée dans des postes permanents au bout de quatre ans d’emplois aux OES. La politique entre en vigueur le 1er octobre 2018 et ne peut être modifiée sans le consentement des deux parties. Environ 500 employés pourront bénéficier de cette nouvelle politique.

Les parties n’ont toutefois pas réussi à s’entendre sur certaines questions importantes, y compris les salaires. Nous allons donc demander l’arbitrage afin de régler ces différends. La décision de l’arbitre sera exécutoire et s’ajoutera au reste de l’entente conclue entre les parties, comme ce fut le cas la dernière fois.

Nous n’aurions pu réaliser tous ces progrès sans le soutien inestimable de nos membres tout au long du processus.

Nous vous tiendrons au courant des prochaines étapes et du processus d’arbitrage.

Afin de connaître les dernières nouvelles, inscrivez-vous à la liste de diffusion de l’AFPC et vérifiez si vos coordonnées sont à jour.

Votre équipe de négo :

Shalane Spencer
Mary Ann Walker
Linda Woods
Shelly Daudlin
Alice Vallee
Claude-Andre Leduc
Anna Goldfeld

Topics: Publisher: 

PSAC and SSO negotiations: Heading to arbitration

Tue, 06/19/2018 - 11:43

The bargaining teams met in Ottawa from June 12 to 14, 2018, in a last ditch effort to reach a collective agreement that addresses long standing concerns of our hard-working members across the country in both office and field units.

One of the key areas of discussion during this week focused on a fair wage package that the union team tabled back in May. Our pay proposal included a percentage wage increase that is the same as other federal public sector workers, a pay grid restructure and market wage adjustments in line with our CR 3 and CR 5 comparators in the core public service. Unfortunately, the employer only offered the same wage increases as those received by the core public sector and rejected anything else we had on the table.

On the positive side, the parties worked hard over the week to resolve a number of issues that we have been discussing since the beginning of this round. We were able to reach agreement on the majority of outstanding items for both units, including the common issue of converting term employees to indeterminate positions. This was done in the form of a policy that will see term employees converted after four years of employment at SSO. The policy itself has an effective date of implementation of October 1, 2018, and cannot be changed in the future unless both parties consent to the changes. About 500 employees will be impacted by this positive change once this policy is implemented in the fall.

Notwithstanding the above, the parties could not agree to a number of important proposals, including wages, and will be filing for arbitration to resolve these issues. As in the last round, the decision of the arbitrator on the remaining issues will be binding on both parties and will be added to the agreement the parties have already reached on other issues.

We want to reiterate that the support of our members throughout this process has been invaluable and the progress made would not have been possible.

Please stay tuned for more information and updates on next steps and the arbitration.

To stay informed and get involved, sign up for bargaining email updates and make sure your contact information is up to date

Our bargaining team:

Shalane Spencer
Mary Ann Walker
Linda Woods
Shelly Daudlin
Alice Vallee
Claude-Andre Leduc
Anna Goldfeld

Topics: Publisher: 

PSAC demands justice for Indigenous women and girls

Tue, 06/19/2018 - 11:13

On National Indigenous Peoples Day, June 21, PSAC is distributing Red Dress Pins to raise awareness on the national issue of missing and murdered Indigenous women and girls in Canada, and to urge the government to bolster the efforts of the National Inquiry into Missing and Murdered Indigenous Women and Girls (MMIWG).

“This government must ensure that the Inquiry leads to justice and healing for all affected by this ongoing tragedy,” said Magali Picard, PSAC National Executive Vice-President. “ Indigenous women and girls, and their families, deserve answers. They deserve justice. “

Ensuring the Inquiry’s success

PSAC is calling on the government to focus on the following key considerations to ensure the success of the MMIWG Inquiry:

  • There needs to be informative, transparent and accountable communications throughout the MMIWG Inquiry.
  • Priority must be given to listening to the families of missing and murdered Indigenous women and girls, including First Nations, Inuit and Métis women. Their needs must be placed at the forefront of the investigation, which includes culturally-based counselling and trauma support for witnesses.
  • The Inquiry must include the development of a national action plan to end violence against Indigenous women.
  • The Government of Canada must fully implement all recommendations made in the Inquiry.
Show your support and take action

Stand in solidarity with Indigenous women and girls and show the government that you demand justice for them and their families:

  • Attend a PSAC regional event to pick up a Red Dress Pin
  • Take a picture wearing a pin and tweet

*/ I am wearing this pin in support of the Missing and Murdered Indigenous Women and Girls in Canada. They and their families deserve justice. #MMIWG @JustinTrudeau @psacnat”

Contact your PSAC regional office if you would like more information on the Red Dress Pins.

Background The Red Dress Symbol

Jaime Black, a Métis artist, launched The REDress Project in 2014. The installation art project involved collecting and hanging 600 red dresses symbolizing the hundreds of Indigenous women and girls whose lives were stolen.

PSAC’s National Indigenous People’s Circle and National Human Rights Council Indigenous Working Group have partnered with Jaime Black to develop the Red Dress Pin in solidarity with all the Indigenous women who have been a victim or survivor of violence.

A national tragedy

Indigenous women and girls in Canada are disproportionately affected by violence and are over-represented in the rate of women that are murdered and go missing. The rate of homicide of Indigenous women is five times higher than non-Indigenous women.

The Native Women’s Association of Canada (NWAC) began drawing attention to the issue of violence against Indigenous women in 2005. They assembled a database on 582 missing and murdered women and girls.

In 2015, the RCMP reported that 1,815 Indigenous women were murdered between 1980 and 2014.

In response to numerous calls for action from organizations such as NWAC and the Canadian Feminist Alliance for International Action (FAFIA), the Government of Canada launched an entirely independent National Inquiry into Missing and Murdered Indigenous Women and Girls (MMIWG) in September 2016.

Topics: Embedded Image:  Image Placement:  Top Banner

Équité salariale aux OES : victoire pour l’AFPC et plus d’argent pour les membres

Mon, 06/18/2018 - 16:01

Le 13 juin 2018, l’arbitre Joy Noonan a conclu que les personnes salariées, anciennes et actuelles, des Opérations des enquêtes statistiques (OES) visées par le règlement sur l’équité salariale du 8 mars 1985 au 30 novembre 2013 recevront un paiement additionnel pour les congés payés qui n’étaient pas inclus dans leurs paiements initiaux d’équité salariale.

L’arbitre a déterminé les pourcentages comme suit :

  • 8 % pour les personnes salariées des OES qui ont cessé de travailler pendant la période allant jusqu’au 31 mars 2000 inclusivement;
  • 10 % pour les personnes salariées des OES qui ont cessé de travailler le 1er avril 2000 ou après cette date.

L’AFPC, qui réclamait des pourcentages plus élevés, se réjouit quand même car tous les membres actuels et anciens ayant droit à l’équité salariale recevront très bientôt un paiement supplémentaire.

Les OES sont responsables d’effectuer ces paiements supplémentaires. Pour toute question à cet égard, veuillez communiquer avec les OES à l’adresse suivante : statcan.ssopayequityoesequitesalariale.statcan@canada.ca.

 

Topics: Publisher: 

PSAC wins additional compensation in SSO pay equity case

Mon, 06/18/2018 - 15:57

Arbitrator Joy Noonan ruled on June 13, 2018, that current and former Statistical Survey Operations (SSO) employees eligible for pay equity shall be entitled to additional compensation for paid leaves not included in SSO’s initial pay equity payments.  Current and former SSO employees covered by the pay equity settlement from March 8, 1985, to Nov. 30, 2013, will be receiving an additional payment from SSO.

The arbitrator determined that an appropriate percentage would be eight per cent for SSO employees who stopped SSO work any time up to and including March 31, 2000, and 10 per cent for employees who stopped SSO work on April 1, 2000 or later.  While the PSAC pushed for higher percentages in arbitration, we are pleased that all current and former members entitled to pay equity will quickly receive an additional payment. 

Because SSO is responsible for making these additional payments, please direct questions concerning this to SSO at: statcan.ssopayequityoesequitesalariale.statcan@canada.ca

Topics: Publisher: 

Appel de propositions pour l’Agence canadienne d’inspection des aliments

Mon, 06/18/2018 - 11:13

L’Alliance de la Fonction publique du Canada communiquera bientôt avec l’Employeur pour lancer la négociation de votre convention collective.

Nous avons besoin de votre participation active, de vos commentaires et de vos suggestions pour nous assurer d’apporter vos principales préoccupations à la table.

Nous vous incitons tous à remplir le formulaire électronique pour nous faire part des modifications et des améliorations que vous aimeriez qui soient apportées à la convention collective.

Le formulaire sera en ligne jusqu’au 19 juillet prochain.

Topics: Publisher: 

Bargaining Demands Input Call for Canadian Food Inspection Agency

Mon, 06/18/2018 - 11:11

The Public Service Alliance of Canada will soon be approaching the employer to begin negotiations for the renewal of the collective agreement.

To ensure that we succeed in achieving the demands of importance to the membership, member participation and direct input into the process is critical.

Members of the bargaining unit are encouraged to fill out the online form to provide the improvements and changes they would like to see made to the collective agreement. 

This form will be online and open for input until July 19, 2018.

Topics: Publisher: 

Appel de propositions pour l'Agence Parcs Canada

Mon, 06/18/2018 - 11:09

L’Alliance de la Fonction publique du Canada communiquera bientôt avec l’Employeur pour lancer la négociation de votre convention collective.

Nous avons besoin de votre participation active, de vos commentaires et de vos suggestions pour nous assurer d’apporter vos principales préoccupations à la table.

Nous vous incitons tous à remplir le formulaire électronique pour nous faire part des modifications et des améliorations que vous aimeriez qui soient apportées à la convention collective.

Le formulaire sera en ligne jusqu’au 19 juillet prochain.

Topics: Publisher: 

Bargaining Demands Input Call for Parks Canada Agency

Mon, 06/18/2018 - 10:59

The Public Service Alliance of Canada will soon be approaching the employer to begin negotiations for the renewal of the collective agreement.

To ensure that we succeed in achieving the demands of importance to the membership, member participation and direct input into the process is critical.

Members of the bargaining unit are encouraged to fill out the online form to provide the improvements and changes they would like to see made to the collective agreement. 

This form will be online and open for input until July 19, 2018.

Topics: Publisher: 

Appel de propositions pour les Services frontaliers (FB)

Mon, 06/18/2018 - 10:12

L’Alliance de la Fonction publique du Canada communiquera bientôt avec l’Employeur pour lancer la négociation de votre convention collective.

Nous avons besoin de votre participation active, de vos commentaires et de vos suggestions pour nous assurer d’apporter vos principales préoccupations à la table.

Nous vous incitons tous à remplir le formulaire en ligne pour nous faire part des modifications et des améliorations que vous aimeriez qui soient apportées à la convention collective.

Le formulaire sera en ligne jusqu’au 31 juillet prochain.

Topics: 

Bargaining demands Input Call for Border Services (FB)

Mon, 06/18/2018 - 10:09

The Public Service Alliance of Canada will soon be approaching the employer to begin negotiations for the renewal of the collective agreement.

To ensure that we succeed in achieving the demands of importance to the membership, member participation and direct input into the process is critical. 

Members of the bargaining unit are encouraged to fill out the online form to provide the improvements and changes they would like to see made to the collective agreement. 

This form will be online and open for input until July 31, 2018.

Topics: 

Retour à la table de négociation pour l’AFPC et le Conseil du Trésor

Fri, 06/15/2018 - 15:49

Les 20 et 21 juin prochain, les quatre équipes de négociation représentant les fonctionnaires fédéraux reprendront les pourparlers avec les négociateurs du Conseil du Trésor.

L’objectif des équipes PA (Services des programmes et de l’administration), TC (Services techniques), SV (Services de l’exploitation) et EB (Enseignement et bibliothéconomie) est de renouveler les conventions collectives régissant 90 000 fonctionnaires fédéraux. Depuis plus de deux ans, Phénix hante ces derniers, aussi nous nous attendons à ce que le gouvernement se présente à la table avec une entente qui reconnaît le dévouement de nos membres et la valeur du travail qu’ils accomplissent.

La première étape : l’échange de proposition sur des enjeux communs aux quatre tables.

Nous devrions être en mesure d’afficher sur notre site Web une mise à jour ainsi que les propositions des deux parties, le 22 juin.

Pour suivre l’évolution des négociations, inscrivez-vous à notre liste de diffusion.

Topics: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

PSAC and Treasury Board to return to the bargaining table

Fri, 06/15/2018 - 15:45

On June 20 and 21, PSAC bargaining teams from four federal public service bargaining groups will meet with Treasury Board negotiators to continue initial talks.

The teams - PA (Program and Administrative Services), TC (Technical Services), SV (Operational Services), and EB (Education and Library Science) – are negotiating new collective agreements covering 90,000 federal government employees. After suffering for over two years with Phoenix, we expect the government to come to the table ready to deliver an agreement that recognizes the commitment of our members and the value of their work.

The parties will exchange proposals on common issues shared by all tables.

We anticipate that we will be able to provide an update, including all bargaining proposals, on our website by Friday, June 22.

Stay up to date: Sign up for email updates.

 

 

Topics: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

L’AFPC demande officiellement au premier ministre de lancer une enquête publique sur Phénix

Fri, 06/15/2018 - 08:16

Dans une lettre adressée au premier ministre Justin Trudeau, le président national de l’Alliance de la Fonction publique du Canada, Chris Aylward, réclame une enquête publique nationale sur Phénix.

« L’AFPC a attentivement étudié le dernier rapport du vérificateur général et est maintenant prête à démontrer la nécessité d’une enquête publique sur Phénix », fait-il savoir.

Le vérificateur général a qualifié Phénix d’« un échec incompréhensible » et a souligné qu’il faudra des changements qui vont au-delà des recommandations formulées dans son rapport d’audit pour garantir qu’un désastre comme le fiasco Phénix ne se reproduise pas.

Selon Chris Aylward, une enquête publique permettra d’approfondir les examens réalisés par le vérificateur général et la firme Goss Gilroy.

Comme le président Aylward le souligne dans sa lettre, les examens de Goss Gilroy et du BVG indiquent clairement que les problèmes qui ont mené au fiasco Phénix demeurent et que même s’ils ont fait ressortir d’importants problèmes, ni l’un ni l’autre n’avait pour mission de faire des recommandations pour régler ces problèmes.

Le président Aylward fait état de trois questions clés sur lesquelles il faut se pencher :

  • le manque de consultation véritable avec les parties prenantes, notamment les conseillers en rémunération et les syndicats dans le secteur public fédéral, pendant l’élaboration et la mise en œuvre de Phénix;
  • la responsabilité individuelle et systémique du désastre – et la nécessité de déterminer qui a pris les décisions et comment et pourquoi les décisions ont été prises;
  • la culture dans l’administration fédérale qui a créé un environnement propice à cet « échec incompréhensible » et la nécessité d’enrayer cette culture afin de prévenir d’autres fiascos comme le fiasco Phénix.

Chris Aylward est d’avis qu’une enquête publique fournirait un forum public où des gens pourraient présenter leur témoignage et d’autres renseignements, ce que n’ont pas permis les examens du BVG et de la firme Goss Gilroy. Ce forum pourrait notamment servir aux fonctionnaires fédéraux qui ont eu des problèmes de paye à cause des ratés de Phénix.

Topics: Publisher: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

PSAC formally requests PM launch public inquiry on Phoenix

Fri, 06/15/2018 - 08:15

National President of the Public Service Alliance of Canada, Chris Aylward, has written to Prime Minister Justin Trudeau requesting a national public inquiry on Phoenix.

“PSAC has carefully reviewed the latest report from the Auditor General, and we are now prepared to make the formal case for why a public inquiry is needed,” said Aylward.

Calling Phoenix an “incomprehensible failure,” the Auditor General cautioned that, to prevent another similar disaster from occurring, there is a need for “changes that go beyond the recommendations” made in his report.

According to Aylward, a public inquiry will build upon the work done by the Office of the Auditor General (OAG) and the firm Goss Gilroy.

“Both the Goss Gilroy report and the OAG reports clearly advise that the problems that have led to the Phoenix debacle have not been resolved,” said Aylward. “Although both reports point to significant problems, neither were tasked with making recommendations that address those problems.”

In the letter, Aylward identifies three key issues that require further exploration:

  • The lack of meaningful consultation with key stakeholders, like the compensation advisors and the federal public service unions, during the development and implementation of Phoenix.
  • The individual and structural accountability for this disaster – who made the decisions, as well as how and why decisions were made.  
  • The culture in federal public service that created the environment for this “incomprehensible failure” to happen, and how to change this culture to prevent another Phoenix.

Aylward also notes that a public inquiry will provide a public forum for witness testimony and evidence, something which was not accomplished through the OAG or Goss Gilroy reports. This includes the stories of the federal public service workers impacted by pay roll problems.

Topics: Publisher: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Message de l’AFPC au gouvernement : vous devez respecter la décision de la Cour supérieure du Québec

Mon, 06/11/2018 - 17:35

L’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) presse le gouvernement fédéral de respecter le jugement rendu dernièrement par la Cour supérieure du Québec. Dans sa décision, la Cour a invalidé les dispositions législatives qui empêchaient aux syndicats d’utiliser la négociation collective pour améliorer les régimes de retraite et les mesures de dotation.

La semaine dernière, la Cour supérieure du Québec a invalidé le paragraphe 113 b) de la Loi sur les relations de travail dans le secteur public fédéral (LRTSPF), en vertu duquel les agents négociateurs fédéraux ne pouvaient pas négocier les régimes de pension et les mesures de dotation. La Cour a statué que ce paragraphe était inconstitutionnel, car il bafouait le droit à la négociation collective inscrit dans la Charte canadienne des droits et libertés.

« L’AFPC se réjouit de la décision de la Cour supérieure. C’est une grande victoire pour tous les fonctionnaires fédéraux », a déclaré Chris Aylward, président national de l’AFPC.

« Cela fait des années que nous nous battons pour avoir le droit de négocier un plus grand nombre d’enjeux cruciaux. La Cour supérieure confirme que nous avons eu raison de persévérer et apporte de l’eau à notre moulin : il est temps de réformer la législation du travail pour qu’elle soit conforme au droit établi de négocier collectivement. »

Le gouvernement libéral s’est engagé à respecter les droits constitutionnels des fonctionnaires. Et l’AFPC fera tout ce qui est son pouvoir pour qu’il tienne sa promesse.

« Le premier ministre Trudeau a affirmé aux fonctionnaires que son gouvernement ne bafouerait pas leur droit de négocier comme l’a fait le gouvernement Harper », a soutenu le président Aylward. Le moment est venu de passer à l’action et de confirmer qu’il respectera la décision de la Cour supérieure.

Topics: Publisher: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

PSAC urges government to respect court ruling on negotiating pensions and staffing

Mon, 06/11/2018 - 17:33

The Public Service Alliance of Canada (PSAC) is urging the federal government not to appeal a recent decision by the Quebec Superior Court that strikes down provisions in labour that have stopped unions from using the collective bargaining process to improve pension and staffing rights.

Last week, the Quebec Superior Court struck down section 113(b) of the Federal Public Sector Labour Relations Act (FPSLRA), which prohibited federal public service bargaining agents from negotiating pension plans and staffing. The court confirmed that the section was unconstitutional and infringed on the rights of Canadians to free collective bargaining under the Canadian Charter of Rights and Freedoms.

"PSAC applauds the decision of the Quebec Superior Court. This is an important victory for all federal public service workers,” said Chris Aylward, PSAC National President.

"For many years, PSAC has fought for the right to negotiate a greater range of important issues for our members at the bargaining table. The court’s decision affirms we were right to do so and supports our longstanding demand for comprehensive labour law reform in line with the established right to free collective bargaining.”

PSAC will use all means to ensure the Liberal government honours its election pledge to respect the constitutional rights of public service employees.

“Prime Minister Trudeau made a commitment to federal public service workers that his government would not trample on their right to bargain like the Harper Conservatives before them,” said Aylward. “It’s time for this government to walk the talk and confirm it will respect the court’s decision.”

Topics: Publisher: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Semaine nationale de la fonction publique : agissons contre Phénix!

Fri, 06/08/2018 - 12:03

La Semaine nationale de la fonction publique (SNFP) est un événement annuel qui vise à souligner l’importance des fonctionnaires fédéraux et à reconnaître la valeur des services qu’ils rendent à la population canadienne. Du 10 au 16 juin 2018, le gouvernement fédéral célébrera la SNFP, et ce, même si des centaines de milliers de fonctionnaires fédéraux sont toujours aux prises avec les problèmes de Phénix.

Cette année, l’AFPC encourage ses membres à participer aux activités de la SNFP et à inviter leurs collègues à s’impliquer eux aussi. La SNFP est l’occasion idéale pour exercer des pressions sur l’employeur afin qu’il prenne les mesures qui s’imposent concernant Phénix.

Nos revendications concernant Phénix

La délégation au congrès national de l’AFPC, en mai dernier, a adopté un plan d’action Phénix qui comporte plusieurs revendications, notamment :

  1. Le dédommagement des fonctionnaires pour le stress psychologique et émotionnel réel causé par les problèmes de paye et les répercussions financières inacceptables.
  1. Une enquête publique nationale pour déterminer les causes du fiasco Phénix et pour éviter qu’un tel cauchemar ne recommence.

L’AFPC a produit des autocollants « Dédommagez-nous » que les membres devront porter lors des activités de la SNFP. Demandez à votre section locale de vous en fournir un et portez-le pour montrer à l’employeur que vous appuyez cette cause importante.

Le gouvernement veut vraiment reconnaître la valeur et le travail des fonctionnaires fédéraux? Alors qu’il dédommage nos membres au plus vite et que le premier ministre Trudeau lance une enquête publique pour veiller à ce qu’un fiasco comme Phénix ne se reproduise plus jamais.

Topics: Publisher: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

National Public Service Week: an opportunity for action on Phoenix

Fri, 06/08/2018 - 11:58

As problems with Phoenix continue to affect hundreds of thousands of public service workers, the federal government will hold its National Public Service Week (NPSW) from June 10 to 16, 2018. This annual event is meant to mark the importance of federal public service employees and to recognize their service to Canadians everywhere.

This year, PSAC is encouraging its members to participate in NPSW activities and use them as an opportunity to continue pressuring our employer to meet important demands regarding Phoenix and to spread the word among colleagues.

Our demands on Phoenix

Delegates to the last PSAC National Convention in May passed a Phoenix action plan that features several demands, including:

  1. Damages to address the stress and unacceptable financial impacts Phoenix has had on federal public service workers.
  1. A launch of a national public inquiry to find out how the Phoenix pay system failed so completely, so that no other workers ever suffer the same fate.

PSAC has created stickers for members to wear at NPSW events that highlight the impact of Phoenix and our call for damages. Please keep an eye out for them in your local and show the employer your support for this important demand by putting one on.

If the government truly wants to recognize the value and the work of federal public service workers, then it cannot keep stalling on compensating our members, and Prime Minister Trudeau will launch a public inquiry to ensure a fiasco like Phoenix never happens again.

Topics: Publisher: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Pages