PSAC National News

Subscribe to PSAC National News feed
Updated: 1 hour 32 min ago

Vous méritez une bonne pension

Wed, 07/05/2017 - 12:01
Vous méritez une bonne pension

Aujourd’hui, de moins en moins de travailleuses et travailleurs ont accès à un régime de retraite et cela les inquiète énormément. Le gouvernement ne devrait-il pas tout faire pour assurer leur sécurité financière à la retraite?

Pour en savoir plus: http://pensions.psacunion.ca/

Shouldn't your retirement be secure?

Wed, 07/05/2017 - 12:00
Shouldn't your retirement be secure?

These days, fewer and fewer jobs offer any sort of retirement plan – leaving more people feeling insecure and worrying about their futures. Shouldn’t government be building back retirement security for hard working Canadians?

Learn more: http://pensions.psacunion.ca/

Personnel civil de la GRC : rencontre préliminaire entre l’AFPC et le Conseil du Trésor

Wed, 07/05/2017 - 11:37

L’AFPC et le Conseil du Trésor se sont rencontrés pour discuter du processus d’intégration à la fonction publique.

Il s’agissait de discussions préliminaires, donc il n’y a pas de décisions à rapporter. L’AFPC/SESG a toutefois saisi l’occasion pour exiger que vos conditions de travail soient « gelées » jusqu’à ce que l’intégration soit terminée et durant les négociations pour les unités auxquelles vous appartiendrez.

L’AFPC/SESG s’est donné pour objectif de protéger vos acquis, si vos conditions de travail sont supérieures à celles prévues par les conventions collectives du groupe auquel vous serez assigné.

Nous mettrons sur pied un sous-comité du personnel civil à la GRC. Ainsi, vous serez bien représentés et pourrez exprimer vos besoins durant les négociations.

De concert avec le personnel civil, nous planifierons l’intégration des unités à nos sections locales, ce qui permettra aux nouveaux membres de se familiariser avec l’AFPC/SESG.

Vous trouverez plus de détails sur le site Web de l’AFPC ou sur le site Web du SESG.

Des questions? Écrivez-nous : CM-INFO-MC@psac-afpc.com

 

Topics: 

PSAC holds preliminary RCMP CM discussions with Treasury Board

Wed, 07/05/2017 - 11:36

PSAC met with Treasury Board for very preliminary discussions about the deeming process.

While at this stage we do not have a lot to report, we can say that PSAC/USGE are emphasizing that a freeze of terms and conditions of work be in place during ongoing discussions up to the point of deeming and during regular bargaining for the units into which civilian members (CM) will find themselves.

PSAC/USGE will defend protecting (grandfathering) any superior existing terms and conditions of employment for those impacted by the deeming process.

PSAC will establish an RCMP civilian members bargaining sub-committee to ensure that CMs are represented and heard throughout the upcoming bargaining process.

PSAC/USGE will work with the CM community to plan for integration into our local structures and familiarize CMs with the union.

All upcoming information will be found on the PSAC CM page and the USGE CM page.

Any questions can be directed to CM-INFO-MC@psac-afpc.com

Topics: 

Manitoba : des syndicats réclament une injonction contre une loi répressive

Tue, 07/04/2017 - 15:40

Le 4 juillet, le Partenariat de défense des services publics, un regroupement de syndicats du secteur public dont fait partie l’AFPC, a déposé une requête en injonction contre la Loi sur la viabilité des services publics adoptée récemment par le gouvernement du Manitoba.

« Le gouvernement Pallister vient d’adopter une loi qui mine fondamentalement le droit à la négociation collective. C’est injuste et inconstitutionnel », déclare Kevin Rebeck, président de la Fédération du travail du Manitoba, au nom du Partenariat. « Nous lançons une contestation constitutionnelle et nous demandons une injonction afin que la loi ne soit pas promulguée avant qu’une décision judiciaire soit rendue. »

Le Partenariat a déposé une déclaration à la Cour du Banc de la Reine pour contester la constitutionnalité de la Loi sur la viabilité des services publics, y compris une demande d’injonction pour empêcher la promulgation de la loi.

Rebeck affirme que les syndicats ont bien tenté pendant des mois d’engager des discussions positives avec le gouvernement, mais sans succès.

De plus, le gouvernement :

  • a refusé de répondre aux questions, notamment au sujet de ses objectifs de base ou de ses hypothèses financières;
  • n’a fourni aucune réponse aux propositions des syndicats;
  • n’a fait aucune modification au projet de loi 28 malgré les craintes exprimées par les syndicats aux audiences du comité.

« Nous riposterons aux attaques contre le secteur public et les travailleurs et travailleuses qui assurent les services à la population », déclare Marianne Hladun, vice-présidente exécutive régionale de l’AFPC-Prairies. « Nous utiliserons tous les moyens à notre disposition pour résister à l’offensive que mène le gouvernement Pallister contre les syndicats et la négociation collective. »

Le Partenariat de défense des services publics représente plus de 125 000 travailleurs et travailleuses du Manitoba.

Geography: Publisher: 

Manitoba unions file court injunction against heavy-handed labour law

Tue, 07/04/2017 - 15:38

On July 4, the Partnership to Defend Public Services, a group of public sector unions, filed for an injunction against the so-called Public Services Sustainability Act, recently passed by the Manitoba government. PSAC is one of the unions involved in the Partnership.

"The Pallister government has passed a new law that fundamentally undermines collective bargaining rights. It's unfair and it's unconstitutional," said Manitoba Federation of Labour President Kevin Rebeck, on behalf of the Partnership. "We are launching a full constitutional challenge and we are seeking an injunction, to prevent this new law from being proclaimed until after a court ruling."

The Partnership filed a statement of claim in the Court of Queen's Bench challenging the constitutionality of the Public Services Sustainability Act. The action includes a request for an injunction that would prevent the government from proclaiming the Act.

Rebeck said that for months public sector unions made every effort to engage in a constructive way with government but that the process was unproductive.

He also noted that government:

  • Refused to answer any questions including those about their basic objectives or financial assumptions.
  • Provided no feedback on proposals from public sector unions.
  • Made no amendments to Bill 28, despite concerns raised by labour at committee hearings.

“These attacks on the public sector and the workers who deliver services will not come without a fight,” said Marianne Hladun, PSAC Prairies Regional Executive Vice President. “We will use every avenue available to push back against the Pallister government’s assault on unions and collective bargaining.”

The Partnership to Defend Public Services represents more than 125,000 Manitoba workers.

Geography: Publisher: 

Une nouvelle vice-présidente exécutive régionale pour la région de l’Atlantique

Tue, 07/04/2017 - 10:40

Le 24 juin 2017, Colleen Hodder a été élue vice-présidente régionale exécutive pour la région de l’Atlantique lors du 7e Congrès régional triennal de l’AFPC-Atlantique qui se tenait à Saint John, au Nouveau-Brunswick.

Membre active de l’AFPC depuis plus de 20 ans, la consœur Hodder a fait ses premiers pas en syndicalisme au sein du comité des femmes de Goose Bay en s’engageant dans la longue lutte pour l’équité salariale. En 1998, dans le cadre d’un réaménagement des effectifs, elle a été mutée à la base aérienne de Greenwood, en Nouvelle-Écosse. Après sa réinstallation avec sa famille, elle s’est engagée dans sa section locale, pour laquelle elle a assumé diverses fonctions : secrétaire, trésorière, déléguée syndicale, déléguée syndicale en chef et, finalement, présidente pendant les 12 dernières années

Précédemment, la consœur Hodder avait été élue membre du Conseil de la région de l’Atlantique de l’AFPC ainsi que VPER suppléante pour trois mandats.

Colleen aussi fait plusieurs mandats comme représentante féminine de l’AFPC au conseil exécutif de la Fédération du travail de la Nouvelle-Écosse ainsi que deux mandats comme vice‑présidente féminine hors cadre de cet organisme.

Bravo Colleen!

Geography: Publisher: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Colleen Hodder elected new Atlantic Regional Executive Vice President

Tue, 07/04/2017 - 10:34

Colleen Hodder was elected Atlantic Regional Executive Vice-President at the 7th Regional Triennial Convention on June 24, 2017 in Saint John, NB.

An active PSAC member for over 20 years, Sister Hodder first began her union activism with the Goose Bay Women’s Committee and entered into a long pay equity battle.  She was workforce adjusted in 1998 and moved to the Airforce Base in Greenwood, NS.  After re-establishing herself and her family, she got involved in her union local and held many roles from Secretary, Treasurer, Shop Steward, Chief Shop Steward and finally President for the past 12 years. 

She held a seat on the PSAC Atlantic Council for three terms and was elected the Alternate REVP for those terms. 

Sister Hodder was elected to be the female PSAC Representative on the Nova Scotia Federation of Labour Executive Council and held this seat for several terms until she was elected the Female Vice President at Large that she maintained for two terms.

Congratulations Colleen!

Geography: Publisher: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Les négos aux OES : dépôt d’une plainte pour pratique déloyale de travaile

Fri, 06/30/2017 - 11:10

L’AFPC a déposé une plainte pour pratique déloyale de travail auprès de la Commission des relations de travail et de l’emploi dans la fonction publique, parce que l’employeur refuse toujours que le syndicat affiche des nouvelles des négos dans les milieux de travail de ses membres.

Ce refus est en réalité une violation de notre droit légal de tenir nos membres au courant du déroulement des négociations et compromet notre capacité de les représenter, de vous représenter. Nous avons demandé à la Commission d’ordonner aux Opérations des enquêtes statistiques (OES) de cesser immédiatement d’entraver la participation de son personnel aux activités légitimes de son syndicat.

La prochaine séance de négociation aura lieu du 12 au 14 septembre prochain.

À la demande des OES, la séance de négociation qui devait avoir lieu du 13 au 15 juin 2017 a été annulée à cause de modifications au sein de leur équipe.

Les négociations avec les OES vous intéressent? Abonnez-vous au bulletin électronique. Surtout, n’oubliez pas de cocher la case « Opérations des enquêtes statistiques ». Vous pouvez aussi visiter notre site Web à l’adresse syndicatafpc.ca/sso-oes.

Topics: Publisher: 

SSO bargaining: Union files unfair labour practice

Fri, 06/30/2017 - 11:09

PSAC has filed an unfair labour practice complaint with the Public Service Labour and Employment Relations Board due to the employer’s ongoing refusal to allow the union to post bargaining updates in the workplace.

Such refusal violates our legal right to share information with our members about bargaining and interferes in the work we do to represent you, our members. We have asked the labour board to ensure SSO immediately cease and desist from preventing employees from engaging in these lawful union activities.

Our bargaining team will resume negotiations with Statistical Survey Operations (SSO) from September 12 to 14, 2017.

The bargaining session that had been scheduled from June 13 to 15, 2017, was cancelled at the employer’s request due to changes in their bargaining team.

To keep up-to-date on our negotiations with SSO, please sign up for email updates. Make sure you check the box for Statistical Survey Operations. You can also visit our website at psacunion.ca/sso-oes.

Topics: Publisher: 

Nouveau négociateur pour l’équipe de négociation de l’AFPC-SEPC

Fri, 06/30/2017 - 10:50

Hassan Husseini remplacera Tom Milne comme négociateur dans nos pourparlers avec Postes Canada.

Hassan assumera ce rôle après la séance de négociation qui aura lieu du 25 au 27 juillet 2017.

Pour recevoir des mises à jour sur la négociation, inscrivez-vous à liste de diffusion du SEPC ou consultez la page sur la négociation du SEPC dans le site Web national de l’AFPC.

 

Topics: Publisher: 

New negotiator for PSAC-UPCE bargaining team

Fri, 06/30/2017 - 10:49

Hassan Husseini will be taking over for Tom Milne as our negotiator in our bargaining with Canada Post.

Hassan will be at the bargaining table in the sessions following our scheduled dates of July 25 to 27, 2017.

To receive updates on bargaining, sign up to be on our UPCE mailing list or visit the UPCE bargaining page on PSAC’s national website.

 

Topics: Publisher: 

Signature du protocole d’entente sur la protection salariale

Thu, 06/29/2017 - 11:30

Bonne nouvelle : l’AFPC et le Conseil du Trésor ont conclu un protocole d’entente établissant les modalités de la protection salariale des employés des deux groupes visés par le grief de principe du syndicat.

La signature du protocole découle de la décision rendue par la Cour d’appel fédérale le 24 mai dernier, rejetant la demande de contrôle judiciaire présentée par l’employeur. Les membres de l’AFPC ayant été transférés des organismes distincts à l’administration publique centrale ont récemment gagné leur grief sur la protection salariale.

Deux groupes de travailleurs sont touchés

L’affaire concerne deux groupes de travailleurs qui avaient été classifiés selon des normes de classification distinctes.

  • Environ 80 employés de l’Agence du revenu du Canada (ARC) ayant appris à l’automne 2011 qu’ils seraient transférés à Services partagés Canada (SPC).
  • Environ 60 employés affectés aux activités de la fête du Canada qui ont été transférés de la Commission de la capitale nationale à Patrimoine canadien en septembre 2013.
De nouvelles conventions collectives

À compter du 27 juin 2017, les fonctionnaires touchés seront régis par la convention collective s’appliquant à leur poste « reclassifié »

  • La convention collective PA s’applique aux postes reclassifiés CR, AS et PM.
  • Les postes reclassifiés GT sont visés par la convention TC.
  • Les postes reclassifiés PG sont dorénavant régis par la convention AV de l’Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC). Nous transmettrons votre nom et vos coordonnées à un porte-parole de l’IPFPC.

Le protocole d’entente précise entre autres :

  • qui est couvert;
  • les augmentations salariales, qui prendront effet rétroactivement;
  • la mise en application des augmentations négociées à l’avenir;
  • les répercussions du protocole sur l’indemnité de départ.

Nous enverrons un exemplaire du protocole d’entente à ceux qui en font la demande.

Vous êtes touché? Contactez-nous

L’AFPC contactera les membres touchés – ceux qui ont démissionné, pris leur retraite, accepté un autre poste ou changé d’employeur depuis le transfert – car le protocole s’appliquera peut-être. Les ministères amorceront le processus en collaboration avec une dirigeante ou un dirigeant de section locale qui veillera à ce que la liste des membres soit complète et exacte.

Si vous êtes touché, ou croyez l’être, contactez-nous:

Topics: Publisher: 

Memorandum signed to implement PSAC salary protection grievance

Thu, 06/29/2017 - 11:27

We are pleased to announce that PSAC and Treasury Board have signed a Memorandum of Agreement (MOA) that details how salary protection will apply to employees included in the two groups covered by our policy grievance.

Our signing of this MOA comes in the wake of the Federal Court of Appeal decision on May 24, 2017, which upheld our grievance victory. The salary protection grievance involved PSAC members who transferred into the core public service from separate agencies.

Two groups of workers are affected

The MOA covers two groups of workers who had been classified under unique classification standards:

  • About 80 former employees of the Canada Revenue Agency (CRA), who were told in the fall of 2011 they would move to Shared Services Canada (SSC)
  • About 60 employees who work on Canada Day festivities who were transferred from the National Capital Commission (NCC) to Canadian Heritage (PCH) in September 2013
Employees to be covered under new collective agreements

Affected employees will, as of June 27, 2017, now be covered by the relevant collective agreement of their “reclassified” position, as follows:

  • Those who were reclassified as CR, AS or PM will be under the PA Collective Agreement.
  • Those who were reclassified as GT will be under the TC collective agreement.
  • Those who were reclassified to the PG classification will now be covered by the AV collective agreement which is represented by the Professional Institute of the Public Service of Canada (PIPSC). We will be passing on your name and contact information to a representative at PIPSC.

The MOA includes details on:

  • who is covered
  • the salary increases, which will come into effect retroactively
  • how future negotiated increases will apply
  • severance pay implications

A copy of the MOU will be made available to affected employees upon request.

Are you affected? Contact us

PSAC will be reaching out to all affected members. The decision may apply to people who may have since resigned, or retired, retired or moved to another position or agency since the transfer. The departments will start the process, but in each case a local officer will be responsible for working with the department to ensure we have a complete and accurate list of members.

If you are or think you may be affected, please contact us:

 

 

 

Topics: Publisher: 

Le gouvernement libéral doit agir rapidement pour appuyer les dénonciateurs

Wed, 06/28/2017 - 15:40

Le Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires recommande à l’unanimité de mieux protéger les fonctionnaires divulgateurs d’actes répréhensibles.

Dans son rapport intitulé Renforcer la protection de l’intérêt public dans la Loi sur la protection des fonctionnaires divulgateurs d’actes répréhensibles, le Comité aborde l’ensemble des recommandations de l’AFPC.

« Les fonctionnaires fédéraux ayant dénoncé des actes répréhensibles n’ont pas reçu le soutien qu’ils méritaient de leur employeur et ont souvent été victimes de représailles », déclare Robyn Benson, présidente nationale de l’AFPC. « Les employés doivent savoir que lorsqu’ils parlent au nom de l’intérêt public, ils n’en subiront pas les conséquences.

Dans son mémoire présenté au Comité en mars dernier, l’AFPC souligne les lacunes de la loi actuelle, notamment les nombreuses contraintes imposées aux fonctionnaires divulgateurs et la protection des auteurs d’actes fautifs. Le rapport fait écho à la demande de l’AFPC et des autres témoins de mettre fin à la culture du silence au sein de la fonction publique fédérale.

« Je suis ravie que le rapport obtienne l’appui unanime de tous les membres du Comité », ajoute Robyn Benson. « Nous demandons au gouvernement libéral de modifier la loi dès la session d’automne. »

Les recommandations du Comité peuvent améliorer grandement la situation des dénonciateurs

Le rapport du Comité propose un éventail de modifications à la Loi sur la protection des fonctionnaires divulgateurs d’actes répréhensibles, notamment :

  • Mandater explicitement les gestionnaires et les supérieurs des ministères et organismes fédéraux pour protéger et soutenir leurs employés ayant fait des divulgations, les personnes les ayant aidés, les témoins et ceux pris à tort comme étant des divulgateurs.
  • Clarifier et élargir la définition du terme « représailles »
  • Faire passer de 60 jours à un an le délai prévu pour déposer une plainte en matière de représailles.
  • Renverser le fardeau de la preuve afin que l’employeur ait à démontrer qu’il n’a pas exercé de représailles à l’endroit du divulgateur.
  • Veiller à ce que le commissaire à l’intégrité du secteur public mène des enquêtes dans de meilleurs délais. 
  • Permettre aux divulgateurs victimes de représailles, y compris les entrepreneurs fédéraux, de s’adresser directement au Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs d’actes répréhensibles sans faire valider au préalable leur cas par le commissionnaire.
  • Fournir au Tribunal davantage de ressources.
  • Améliorer les mesures de réparation pour les divulgateurs victimes de représailles, y compris conférer au Tribunal le pouvoir d’accorder une indemnité pour des frais juridiques raisonnables.
  • Donner régulièrement de la formation afin que les employés connaissent leurs droits ainsi que les voies de divulgation et les ressources mises à leur disposition.
  • Nommer le commissaire à l’intégrité suivant un processus de sélection ouvert, transparent et fondé sur le mérite. 

Le gouvernement a 120 jours pour déposer une réponse au rapport du Comité, lequel a été présenté à la Chambre des communes le 16 juin.
 

Topics: Publisher: 

Liberal government should act quickly to support whistleblowers

Wed, 06/28/2017 - 15:32

The House of Commons Government Operations and Estimates Committee has unanimously called for better protection for federal whistleblowers.

Their latest report, Strengthening the protection of the public interest within the Public Servants Disclosure Protection Act, addresses all of PSAC’s recommendations to the committee.

“Federal public service workers who have raised issues of wrongdoing have not received the support they deserve from their employer and have often suffered unjust reprisals as a result of their action,” said PSAC national president Robyn Benson. “Employees need to be assured that if they speak up in the public interest, they won’t suffer as a result.”

Appearing before the Government Operations and Estimates Committee in March, PSAC’s submission pointed out many of the current Act’s flaws including protecting wrongdoers and setting too many conditions on whistleblowers. The report recognizes the call by PSAC and other witnesses for an end to the pervasive culture of silence in the federal public service.

“I am very pleased that this report has the unanimous support of all parties on the committee,” said Benson. “We’re calling on the Liberal government to bring in these overdue changes to the law as soon as possible in the fall session of Parliament.”

Committee recommendations could significantly improve conditions for whistleblowers

The committee report outlines a wide range of recommended amendments to the Public Servants Disclosure Protection Act.

They include:

  • Explicitly mandating managers and supervisors in federal departments and agencies with a duty to protect and support employees who make a disclosure, as well as any person helping them, witnesses and people mistaken for whistleblowers
  • Clarifying and expanding the definition of the term “reprisal”
  • Expanding the 60-day deadline to file a reprisal complaint to one year
  • Reversing the burden of proof so that the employer must show that no reprisals were taken against a whistleblower for making a disclosure
  • Ensuring the Public Sector Integrity Commissioner conducts investigations in a timelier manner
  • Enabling whistleblowers who suffer reprisals, including federal contractors, to directly address the Public Servants Disclosure Protection Tribunal without having their case first validated by the Commissioner
  • Providing more resources to the Tribunal
  • Improving the remedies for whistleblowers who suffer reprisals including giving the Tribunal the authority to award reasonable legal costs
  • Providing regular education and training to ensure employees are aware of their rights and the disclosure channels and resources available to them
  • Appointing the Integrity Commissioner following an open, transparent and merit-based process

The Liberal government has 120 days in which to reply to the committee’s report which was tabled in the House of Commons on June 16.

Topics: Publisher: 

Phénix : L’AFPC rencontre le groupe de travail ministériel

Mon, 06/26/2017 - 11:52

La présidente nationale de l’AFPC a rencontré les ministres chargés du dossier Phénix. Au programme de la rencontre : les recommandations du syndicat pour régler les problèmes de paye.

« J’ai transmis au groupe de travail les commentaires de ceux et celles qui travaillent directement avec le système Phénix, a déclaré Robyn Benson. J’en ai profité pour réitérer nos recommandations, en particulier les suivantes : inviter IBM à régler les problèmes technologiques inhérents au système Phénix et investir dans les ressources humaines.

Les recommandations de l’AFPC

L’élimination de postes de conseillers en rémunération, en 2011, a été désastreuse. Il est donc impératif que le gouvernement rebâtisse cette expertise en embauchant du personnel supplémentaire au Centre des services de paye à Miramichi, dans les centres satellites et dans les ministères. Il faudra embaucher et former de nouveaux employés et ramener d’anciennes conseillères et d’anciens conseillers chevronnés.

Le gouvernement doit aussi s’assurer qu’IBM s’engagera à régler les problèmes technologiques qui continuent de perturber Phénix.

Topics: Publisher: 

PSAC meets with cabinet working group on Phoenix

Mon, 06/26/2017 - 11:51

PSAC National President Robyn Benson has met with the Ministers of the cabinet working group on Phoenix to discuss recommendations by the union for fixing pay system problems.

“This was an opportunity to share information that we are hearing from our members who work directly with the pay system,” said Benson. "I reiterated our recommendations, including the need to engage IBM to address the technological issues still plaguing the Phoenix system as well as ensuring the human resources capacity continues to be expanded and rebuilt.”

PSAC’s recommendations

It is imperative that the government rebuild the internal expertise that was lost by the elimination of compensation advisor positions in 2011. This includes increasing the capacity at the Miramichi pay centre and the satellite offices, and incorporating more of these essential workers back into departments. This means hiring and training new staff, as well as bringing back experienced former compensation advisors who are willing to do so.

The government must also ensure that IBM continues to be engaged in order to fix the persistent technological issues plaguing the Phoenix pay system.

Topics: Publisher: 

Le syndicat met Trudeau en garde contre la privatisation de l’entretien du matériel de défense

Mon, 06/26/2017 - 10:28

L’Alliance de la Fonction publique du Canada et un de ses Éléments, l’Union des employés de la Défense nationale (AFPC-UEDN), ont écrit au premier ministre Trudeau pour lui demander de ne pas confier au privé l’entretien des nouveaux navires qui seront construits à coup de milliards de dollars en vertu de la nouvelle Politique de défense du Canada.

L’AFPC-UEDN est vivement préoccupée par l’élargissement du champ d’intervention de l’industrie prévu dans le document Protection, Sécurité, Engagement : Politique de défense du Canada.

« Le programme de construction navale confie une part importante du renseignement et des opérations militaires à des intérêts privés, affirme John McLennan, président de l’UEDN. C’est une atteinte à la sécurité nationale et l’indication qu’une part de plus en plus importante de l’appareil de sécurité du Canada pourrait être vendue au plus offrant. Il n’y a qu’à lire la Politique pour s’en convaincre. »

Un document qui sonne l’alarme

Un document d’information du ministère de la Défense nationale (MDN) révèle que les contrats de soutien en service offriront au secteur privé un accès sans précédent aux installations et à l’équipement de soutien du Ministère et, dans certains cas, permettront même à l’industrie de surveiller son personnel. Ces contrats comprendront le projet d’acquisition de navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique et de navires de soutien interarmées pour la Marine royale canadienne.

L’UEDN n’a pas été consultée au sujet de la portée considérable de la nouvelle politique, qui confie à l’entreprise privée l’entretien de la flotte.

Vu l’importance qu’accorde la politique à la sous-traitance, le syndicat craint que cette tendance s’alourdisse.

Le ministre fait la sourde oreille

Le ministre de la Défense nationale n’a pas daigné répondre à la lettre que nous lui avons envoyée en février. Nous avons donc écrit au premier ministre Trudeau pour lui faire part de nos inquiétudes.

« Aucune étude de cas n’a encore prouvé que la sous-traitance est le meilleur choix. Pourtant, le gouvernement semble vouloir se lancer sur cette voie, affirme Robyn Benson, présidente nationale de l’AFPC. Il est très rare que ce choix s’avère plus efficace ou moins coûteux. Souvent, c’est le contraire qui se produit, comme l’a amplement prouvé l’implantation désastreuse de Phénix. Le gouvernement, qui prétendait que le nouveau système lui ferait faire des économies, est encore en train de ramasser les pots cassés. »

L’UEDN, qui compte plus de 18 000 membres partout au pays, est l’un des plus importants Éléments de l’AFPC.

 

Topics: Publisher: 

Union raises alarm with Trudeau on plan to put national defence maintenance in private hands

Mon, 06/26/2017 - 10:25

The Public Service Alliance of Canada (PSAC) and its component, the Union of National Defence Employees (UNDE), have written to Prime Minister Trudeau demanding the government revisit its decision to contract out maintenance and other related services in new multi-billion-dollar shipbuilding plans.

PSAC-UNDE have grave concerns about the scope of industry influence in Strong, Secure, Engaged: Canada’s Defence Policy.

“This shipbuilding plan puts significant military intelligence and operations in the hands of a private company,” says John McLennan, UNDE president. “It’s a security risk and a warning sign that more and more of our security apparatus could be sold to the highest bidder. That’s a trend we’re seeing throughout the Defence Policy Review.”

DND documents reveal troubling plan

A Department of National Defence (DND) briefing document reveals that these in-service support contracts will include unprecedented access to DND facilities, support equipment, and even supervision of DND employees. The contracts will include maintenance for new acquisitions of the Royal Canadian Navy’s Arctic Offshore Patrol Ships and Join Support Ships.

UNDE was not consulted about the sweeping nature of this new agreement, which puts responsibility for core maintenance and upkeep in private hands.

The union is concerned this could be repeated with other tendered projects in the future, with increased industry involvement spelled out in new Defence Policy.

Defence Minister unresponsive to union’s concerns

After failing to receive a response from the Minister of National Defence to a letter sent in February, the union has now written Prime Minister Justin Trudeau with our concerns.

 “We have yet to see a business case that proves contracting out is better, yet the government has signaled we’re going further down this path,” said Robyn Benson, PSAC President. “Contracting out is rarely any more efficient or a cost-saver; in fact it can often mean major problems and costs down the line. Just look at the disaster we’ve seen with Phoenix. That was supposed to save money and instead the federal government is still cleaning up the mess.”

UNDE is one of the largest components of the Public Service Alliance of Canada, with over 18,000 members across Canada.

 

Topics: Publisher: 

Pages