PSAC National News

Subscribe to PSAC National News feed
Updated: 1 hour 33 min ago

L’AFPC et le Conseil du Trésor ont signé les conventions collectives pour les groupes PA, EB, TC et SV

Wed, 06/14/2017 - 22:43

Après avoir fait traîner les choses, le Conseil du Trésor a finalement signé les conventions collectives conclues avec l’AFPC pour les groupes PA, EB, TC et SV le 14 juin 2017, résultat des pressions exercées sans relâche par l'AFPC.

Rappelons que ces contrats, qui s’appliquent à plus de 85 000 fonctionnaires fédéraux, avaient été ratifiés par les membres en avril dernier. Et depuis, l’AFPC poussait le gouvernement à les signer.

Lettre à Justin Trudeau; possibilité d’une plainte de pratique déloyale de travail

Frustrée par la lenteur du processus, la présidente de l’AFPC, Robyn Benson, a écrit au premier ministre Trudeau la semaine dernière. Elle lui a demandé d’ordonner au Conseil du Trésor de fixer une date pour la signature des conventions collectives.

Par ailleurs, l’AFPC a informé le Conseil du Trésor que tout retard supplémentaire entraînerait le dépôt d’une plainte de pratique déloyale de travail.

Topics: Publisher: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

PSAC and Treasury Board sign collective agreements for PA, EB, TC and SV

Wed, 06/14/2017 - 22:41

After much delay on the part of the employer, Treasury Board and PSAC have finally signed collective agreements for the PA, EB, TC and SV bargaining units on June 14, 2017. This is the result of significant pressure from our union.

These agreements, which cover over 85,000 workers in the federal public service, were ratified by the membership in April. Since then, PSAC had been pushing the employer to sign the agreements.

Letter sent to Trudeau; ULP complaint threatened 

Last week, due to the excessive delay, PSAC National President Robyn Benson sent a letter to the Prime Minister. She expressed her disappointment and urged him to compel Treasury Board to set a date for signing.

PSAC also told Treasury Board that further delays would result in an unfair labour practice (ULP) complaint being filed with the labour board. 

Topics: Publisher: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Le Sénat abolit des lois antisyndicales

Wed, 06/14/2017 - 17:48

L’adoption du projet de loi C-4 signifie la mort des lois C-377 et C-525, deux lois antisyndicales.

« Ces deux projets de loi conservateurs s’attaquaient aux travailleuses et travailleurs », explique la présidente nationale de l’AFPC Robyn Benson. « Le mouvement syndical canadien s’est fortement mobilisé contre ces lois. Si nous avons gagné, c’est grâce à l’incroyable solidarité de nos membres et de nos alliés. »

Le projet de loi C-4 annule les amendements qui avaient été apportés au Code canadien du travail, à la Loi sur les relations de travail au Parlement, à la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique et à la Loi de l’impôt sur le revenu.

Le projet de loi C-525 avait deux objectifs : empêcher les fonctionnaires fédéraux de se syndiquer et permettre aux employeurs de s’ingérer dans le processus de syndicalisation.

Quant à la loi C-377, elle obligeait les syndicats – et uniquement les syndicats – à divulguer des renseignements financiers détaillés. Selon des commissaires à la protection de la vie privée, cette loi contrevenait à la législation sur la protection de la vie privée. D’autres l’ont qualifiée de mesure inconstitutionnelle. Même si la loi C-377 était en vigueur, le gouvernement libéral a décrété qu’en 2016 et 2017 les syndicats ne seraient pas tenus de fournir ces renseignements.

Topics: Publisher: 

Senate votes to repeal anti-union laws

Wed, 06/14/2017 - 17:46

Two Conservative anti-union laws, Bills C-377 and C-525, are now history with the adoption of Bill C-4.

“Both of these Conservative bills were an attack on working people,” said PSAC National President Robyn Benson. “Canada’s labour movement mobilized fierce opposition to these laws. This victory is thanks to the vocal solidarity of union members and our allies.” 

The bill reverses changes that were made to the Canada Labour Code, the Parliamentary Employment and Staff Relations Act, the Public Service Labour Relations Act and the Income Tax Act.

Bill C-525 made it more difficult for workers in the federal sector to unionize. It also gave employers more opportunity to interfere in the process of establishing a union in the workplace.

Bill C-377 required unions to make public detailed financial information, unlike any other type of organization. Privacy commissioners called the bill a violation of privacy laws, while others described it as unconstitutional. While the law was in force, the Liberal government had waived the requirement for unions to file this information for 2016 and 2017.

Topics: Publisher: 

Harcèlement en hausse dans la fonction publique fédérale

Wed, 06/14/2017 - 14:56

Les récentes conclusions du Sondage annuel auprès des fonctionnaires fédéraux révèlent une hausse troublante des cas de harcèlement et un niveau élevé de stress au travail.

« Ce sondage montre une tendance très préoccupante, affirme Robyn Benson, présidente nationale de l’AFPC. Les ministères et les organismes gouvernementaux doivent absolument prendre des mesures pour que la fonction publique fédérale soit un environnement de travail favorisant la santé et la sécurité. »

Rappelons que ce sondage a été mené en février et mars 2017. C’est une version annuelle abrégée du Sondage auprès des fonctionnaires fédéraux mis en œuvre tous les trois ans.
 

Harcèlement, discrimination et problèmes de santé mentale au travail

Un tiers des fonctionnaires fédéraux (34 %) ont indiqué que le stress au travail était soit « élevé » ou « très élevé » et 27 % est d’avis que la fonction publique n’est pas un milieu de travail « sain sur le plan psychologique ».

Le taux de fonctionnaires ayant été victimes de harcèlement est passé de 19 % en 2014 à 22 % en 2017. Ce pourcentage est cependant plus élevé chez les membres des groupes d’équité, particulièrement chez les personnes ayant un handicap (40 %) et les personnes autochtones (33 %).

La discrimination est en croissance dans la fonction publique fédérale. Le sondage révèle, en effet, qu’un grand nombre de fonctionnaires sont victimes de discrimination au travail, surtout parmi les membres des groupes d’équité : 32 % chez les personnes ayant un handicap, 20 % chez les personnes autochtones et 19 % chez les personnes issues de « minorités visibles ». Dans tous les cas, ces chiffres sont en hausse depuis 2014.

Travail essentiel des groupes de travail

L’AFPC et le Conseil du Trésor ont mis sur pied récemment un Groupe de travail mixte sur la santé mentale et un Groupe de travail mixte sur la diversité et l’inclusion auxquels siègent des représentants du syndicat et de l’employeur.

« Les résultats du Sondage montrent à quel point le travail de ces deux groupes est essentiel, déclare Mme Benson. Dans les années à venir, ce type de sondages sera le point de repère à partir duquel nous évaluerons l’efficacité de nos interventions dans ce domaine. »

 

Topics: Publisher: 

Harassment in the federal public service has increased: Survey

Wed, 06/14/2017 - 10:38

The latest results of the annual survey of the public service show a disturbing rise in workplace harassment and a significant rate of workplace stress.

“This is a very disturbing trend,” said Robyn Benson, PSAC National President. “Departments and agencies need to act on this and ensure public service workplaces are safe and healthy.”

The annual survey of federal public service workers was taken in February and March of this year. It is a shorter version of the Public Service Employee Survey, which is taken every three years.

Harassment, discrimination and poor workplace mental health for many

One-third of public service workers (34%) said their workplace stress was “high” or “very high”. A similar number of respondents (27%) felt that their workplace was not “psychologically healthy.”

The percentage of workers who said they have been harassed at work was up to 22% from 19% in 2014. The results were even higher for equity groups, with the highest rates of harassment (40%) being reported by workers with disabilities. Aboriginal workers also reported high rates of harassment (33%).

Discrimination at work is also a growing problem. The survey shows a higher rate of employees who said they were victims of discrimination at work, particularly for members of equity groups. In the survey, discrimination was reported by 32% of workers with disabilities, 20% of Aboriginal workers, and 19% of “visible minority” or racialized workers. In all cases, those numbers were up from the previous survey in 2014.

Work of Joint Task Forces clearly needed

PSAC and Treasury Board recently began work on two important joint initiatives: the Joint Task Force on Mental Health and the Joint Task Force on Diversity and Inclusion. Both of these bodies are made up of representatives from the union and the employer.

“The survey results show the urgent need for this work to continue,” said Benson. “In the years to come, surveys like this will be the benchmark of how successful we are at addressing these important issues.”

 

Topics: Publisher: 

Accord multilatéral sur les services de garde : Loin d’être suffisant

Tue, 06/13/2017 - 12:32

Avec l’annonce faite aujourd’hui par le fédéral, les provinces et les territoires sur le financement des services de garde, la campagne nationale de l’AFPC sur les services de garde est plus essentielle que jamais.

« C’est tout simplement insuffisant. On est très loin de la promesse faite par le Parti libéral de négocier une entente-cadre qui ouvrirait réellement la voie à un système de services de garde universels et de qualité pour tous. Par conséquent, nous continuerons à mettre la pression sur le gouvernement avec nos alliés progarderies », a déclaré la présidente de l’AFPC, Robyn Benson.

Ainsi, durant les trois premières années de l’accord, les provinces et les territoires devront aider plus particulièrement les familles nécessiteuses plutôt que l’ensemble des familles. Signalons aussi qu’il n’y a absolument rien dans cet accord, qui durera 10 ans, relativement à la création d’un réseau de garderies universel et accessible.

« Il y a une grande pénurie de services de garde abordables et de qualité au Canada. Nos membres, qui sont aussi des parents, nous l’ont répété plusieurs fois. C’est très frustrant que les gouvernements n’aient pas choisi la voie de l’universalité et de l’accessibilité », a déploré Mme Benson.

L’AFPC encourage ses membres à continuer la lutte sur deux fronts : réformer l’entente-cadre et augmenter sensiblement les investissements fédéraux dans les services de garde.

Pour en savoir plus :

Topics: Publisher: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Inter-government framework agreement on child care not good enough

Tue, 06/13/2017 - 12:27

PSAC’s national campaign for a high-quality universal child care system is even more pressing with today’s release of the federal-provincial-territorial framework agreement on early learning and child care.

“We have to continue to push, working with the entire child care movement and sector, because what was announced today is not good enough and does not live up to the Liberal Party’s electoral promise to negotiate a framework agreement to make high quality affordable child care for all a reality,” said PSAC National President Robyn Benson.

The framework agreement states that the first three-year transfer of federal funds to the provinces and territories for child care must focus on helping parents with the highest need, rather than help all families. Further the long-term objectives of the ten-year framework leave out a commitment to building a universally accessible system.

“There is a high need for affordable, inclusive, high-quality child care across the country, and PSAC has heard this time and time again from our members who are parents. So it is frustrating that the framework agreement does not take a comprehensive approach to building a system that will respond to those universal needs,” said Benson.

PSAC is encouraging all members to keep up the pressure so that the framework is adjusted in the future and that federal funding for child care is increased significantly. 

Related:

Topics: Publisher: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Rapport de consultation concernant le projet de loi sur l’accessibilité

Mon, 06/12/2017 - 15:56

Plus tôt cette année, le gouvernement fédéral a tenu des consultations pour déterminer ce que devrait contenir une loi sur l’accessibilité pour les personnes ayant un handicap.

Le 29 mai, le gouvernement a publié un compte rendu de ses consultations. Bien que le rapport renferme certaines recommandations importantes, il reste vague. On ne sait pas non plus à quel moment la loi sera présentée.

Le gouvernement fédéral doit faire preuve de leadership

Le rapport indique que la nouvelle loi doit s’appliquer à tous les champs de compétence du gouvernement fédéral, y compris le gouvernement en tant qu’employeur.

Il souligne également que « le gouvernement du Canada doit faire preuve de leadership en matière d’accessibilité en embauchant des employés handicapés et en les soutenant ».

Priorité à l’emploi

Selon les participants, l’emploi est l’un des principaux enjeux lorsqu’il s’agit d’améliorer l’accessibilité. Les exigences actuelles de la Loi sur l’équité en matière d’emploi constituent certes des mesures positives, mais les participants sont d’avis qu’il faut en faire plus.

Les participants ont souligné plusieurs points importants, notamment :

  • mettre en place des processus de recrutement et d’embauche accessibles;
  • établir de nouvelles exigences visant à aider les employés qui retournent au travail après être devenus handicapés dans le cadre de leur emploi;
  • faire en sorte que les politiques dans les lieux de travail ne créent pas davantage d’obstacles à l'accessibilité.
Mécanismes de surveillance et d’application de la loi

Le rapport souligne que la nouvelle loi pourrait inclure un éventail d’outils pour surveiller les progrès : plans d’action, rapports d’étapes, examens et plaintes.

Les participants appuient l’idée de créer un organisme indépendant chargé de traiter les plaintes des particuliers, d’y donner suite et de s’assurer que les organismes se conforment à la loi. Ils suggèrent également de rendre compte régulièrement des résultats de tout processus de déclaration.

Recommandations de l’AFPC

Dans le mémoire qu’elle a présenté, l’AFPC met l’accent sur les questions touchant ses membres travaillant à la fonction publique fédérale et aborde des sujets clés, dont le renforcement des programmes d’équité en matière d’emploi, les mesures d’adaptation et les processus de dotation.

L’AFPC continuera de réclamer un projet de loi fort qui garantit l’accessibilité à tous les Canadiens et Canadiennes ayant un handicap. 

Topics: Publisher: 

Government releases consultation report on proposed accessibility legislation

Mon, 06/12/2017 - 15:49

Earlier this year, the federal government held consultations on what should be included in new legislation dealing with accessibility for people with disabilities.

On May 29, the government released a report on its consultations. While the report contains some important recommendations, they remain vague. There is also no timeline for when the legislation will be put forward.

Federal government should be a leader

The report states that the new legislation should apply to all areas under the control of the Government of Canada, including the government as an employer.

It also emphasizes that “the Government of Canada should be a leader in accessibility by hiring and supporting employees with disabilities.”

Employment a top concern

Employment was listed by participants as one of the top issues when it comes to accessibility.  While current legislation, such as the Federal Employment Equity Act, is positive, participants in the consultation felt that more needed to be done.  

Participants stressed the importance of such things as:

  • accessible recruitment and hiring processes
  • requirements to support employees’ return to work if they acquire a disability while employed
  • inclusive workplace policies that do not result in more barriers to accessibility
Enforcement and monitoring

The report notes that the new legislation could include a variety of tools to monitor progress, including actions plans, progress report, reviews, and a complaint process.  

Participants supported the idea of creating a new, independent body, which would be responsible for oversight, response to individual complaints and ensuring organizations are following the legislation.  As well, the results of any reporting process should be done regularly and made public. 

PSAC made recommendations

During the consultations, PSAC submitted a brief focusing on our members in the federal jurisdiction, which identified key priorities, including strengthening employment equity, accommodation, and staffing processes for persons with disabilities.

PSAC will continue to push for strong legislation that ensures accessibility for Canadians with disabilities.  

 

 

Topics: Publisher: 

L’AFPC applaudit à l’entente entre le NPD et le Parti vert de la C.-B. et souhaite la bienvenue à deux nouvelles députées provinciales

Thu, 06/08/2017 - 17:12

L’AFPC salue l’entente conclue entre la direction du NPD et du Parti vert en Colombie-Britannique, qui formeront un nouveau gouvernement progressiste. Les deux partis se sont engagés à redresser les inégalités sociales, à renforcer les services publics, à agir dans le dossier des changements climatiques et à réformer le système électoral et le financement des campagnes.

L’AFPC tient aussi à féliciter les nouvelles membres de l’Assemblée législative de la province qui font partie de la grande famille de l’AFPC.

Bowinn Ma, une membre de l’AFPC qui est ingénieure de projet à l’aéroport de Vancouver, a remporté le siège de Vancouver-Lonsdale pour le NPD.

« C’est pour ma famille et mes voisins que je me suis présentée dans North Vancouver. Ils me disent que leur vie est de plus en plus difficile. Les gens s’inquiètent de l’avenir, affirme Mme Ma. Je veux aider à offrir une vie meilleure à mes compatriotes britanno-colombiens. 

« J’ai choisi de me présenter comme candidate néodémocrate parce que j’adhère aux valeurs et principes sur lesquels repose le parti. Le NPD a toujours été le parti du peuple, un parti qui travaille pour tout le monde, ajoute-t-elle. Si la démocratie nous tient à cœur, nous devons jouer un rôle actif. C’est comme ça que les choses changent. Nous, les citoyens, devons résister à l’idée que les choses sont immuables, qu’il est impossible de faire mieux. Soyons convaincus que les choses peuvent s’améliorer et osons créer une société plus forte et plus juste. »

La néodémocrate Janet Routledge, pour sa part, a été élue dans la circonscription de Burnaby North. Elle a commencé sa carrière comme membre de l’AFPC à Ottawa et a déménagé à Vancouver, où elle a occupé plusieurs postes dans notre syndicat, dont celui de coordonnatrice régionale de la C.-B. 

Janet a aidé à mener de nombreuses activités qui ont ouvert la voie aux droits et aux avantages dont jouissent aujourd’hui les membres de l’AFPC. Notons, entre autres, la grève des commis, la lutte pour l’équité salariale, la campagne pour protéger et bonifier les pensions de retraite et notre combat contre la privatisation et les coupes dans les services publics. Elle connaît à fond les enjeux qui importent à nos membres. 

« Je suis certain que les nouvelles députées représenteront leurs mandants avec brio. Nous serons à leurs côtés pour les aider à créer un monde meilleur, dit Bob Jackson, vice-président exécutif régional de l’AFPC-Colombie-Britannique. J’aimerais aussi souligner la participation de Sargy Chima, une membre du SEIC qui s’est présentée comme libérale dans Surrey-Whalley. Même si elle n’a pas été élue, son énergie et son travail sont tout à son honneur. 

« Enfin, je remercie tous les membres de l’AFPC de la province qui ont offert leurs services à la candidate de leur choix, discuté des enjeux avec leurs proches, participé à la campagne de la Fédération du travail de la Colombie-Britannique et pris le temps d’aller voter. Vous êtes la force vive de notre démocratie et de notre province. » 

Geography: Publisher: 

PSAC welcomes agreement between BC NDP and BC Green Party, congratulates two new MLAs in British Columbia

Thu, 06/08/2017 - 17:10

PSAC welcomes the agreement made by the leaders of the BC NDP and BC Green Party to form a new, progressive, provincial government. Both parties made strong commitments to addressing inequality, strengthening public services, taking action on climate, and implementing electoral and campaign finance reform.

PSAC also congratulates two new Members of the BC Legislature who come from the PSAC family.

Bowinn Ma, a PSAC member who works as a Project Engineer at Vancouver International Airport, was elected as the BC NDP MLA in North Vancouver-Lonsdale.

“I decided to run for office after thinking about my god-children, my family, and my neighbours in North Vancouver. They tell me life is becoming more and more difficult. People are worried about their future.” says Bowinn, “I want to help make life better for British Columbians.”

“I chose to run for the BC NDP because of the values and principles the party was founded on. The NDP has always been the party of the people; a party that works for everyone. If we value our democracy,” she continues, “It’s important that we be willing to step up and get involved in it. That's how change happens - we, the people, must always be resisting the idea that this is as good as it gets. Believe that better is possible and dare to create that stronger and more just society."

Janet Routledge was also elected as a BC NDP MLA for Burnaby North. Janet began her career as a PSAC member in Ottawa and later moved to Vancouver, where she held a number of positions with PSAC, including BC Regional Coordinator.

Janet was on the front-line of many of the events that laid the groundwork for the rights and benefits PSAC members enjoy today including the CR strike, the battle for pay equity, the campaign to protect and enhance pensions, and our fight against public service cuts and privatization. She has a deep understanding of the issues that are important to PSAC members.

“I know both these new MLAs will be strong voices in the Legislature for their constituents. We look forward to working with them as they work to build a better BC.” says Bob Jackson, PSAC Regional Vice President for BC. “I also would like to recognize Sargy Chima, a member of CEIU who was unsuccessful in her campaign to be the BC Liberal MLA for Surrey-Whalley, for her energy and her effort.”

“Finally, I’d like to thank all the PSAC members in BC that got involved in the election: volunteering to help their chosen candidate, attending rallies and events, talking to friends and neighbors about the issues, getting involved in the BC Federation of Labour’s Better BC campaign, and taking time to vote. Our democracy and our province is stronger because of all of you.”

Geography: Publisher: 

Boycott de la Semaine nationale de la fonction publique

Thu, 06/08/2017 - 11:01

L’Alliance de la Fonction publique du Canada (l’AFPC) incite ses membres à boycotter la Semaine nationale de la fonction publique (SNPF) qui se déroulera du 11 au 17 juin.

Reconnaissance dérisoire

La SNPF a été créée pour souligner l’importance des fonctionnaires fédéraux et reconnaître les services qu’ils offrent à la population canadienne. Pourtant, à cause des ratés de Phénix, des milliers d’entre eux éprouvent des difficultés financières.

« Il semble dérisoire de la part de ce gouvernement de souligner l’importance des fonctionnaires fédéraux et de reconnaitre les services essentiels qu’ils fournissent alors qu’il ne peut toujours pas les payer correctement et à temps », a déclaré Robyn Benson, présidente nationale.

Nous encourageons donc nos membres à tourner le dos à cette activité et à inviter leurs collègues à faire de même. Nous vous invitons par contre à vous joindre aux régions et aux sections locales de l’AFPC qui se préparent à célébrer la SNPF à leur manière. Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec votre bureau régional ou votre Élément.

Phénix doit être arrangé une fois pour toutes

L’AFPC et d’autres syndicats avaient demandé au gouvernement libéral de régler les problèmes de Phénix avant de déployer le nouveau système de paye, mais le gouvernement a fait la sourde oreille.

Le gouvernement a récemment annoncé qu’il consacrera des fonds supplémentaires à Phénix, toutefois il y a encore beaucoup à faire.

L’AFPC demande au gouvernement de prendre les mesures suivantes :

  • régler les problèmes techniques qui perturbent Phénix et établir une échéance réaliste pour arranger le système;
  • embaucher plus de personnel au Centre des services de paye de Miramichi, aux centres satellites et dans les ministères;
  • s’engager à rendre permanents les centres de paye satellites;
  • éviter de recourir aux agences de placement temporaire; plutôt embaucher et former des travailleuses et travailleurs qui pourront s’occuper des dossiers en toute confidentialité et en discuter avec les fonctionnaires touchés;;
  • rembourser aux fonctionnaires, avec intérêts, les frais engagés à cause de Phénix; les dédommager pour les torts causés et le temps passé à régler leurs problèmes de paye.
Dévouement des travailleuses et travailleurs de la fonction publique fédérale

L’AFPC aimerait souligner le dévouement des fonctionnaires fédéraux qui, en dépit des problèmes de paye, continuent de fournir un excellent service au public canadien.

« Nos membres continuent de servir les Canadiennes et les Canadiens même s’ils ne sont pas payés correctement », a déclaré Mme Benson. Elle a ajouté que « l’AFPC ne ménagera aucun effort pour veiller à ce que ses membres soient payés correctement et à temps ».

Topics: Publisher: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Boycott National Public Service Week

Thu, 06/08/2017 - 10:58

PSAC is calling on members to boycott the government’s National Public Service Week, to be held June 11 to 17, 2017.

Hollow recognition

The event is supposed to mark the importance of federal public service employees and to recognize their service to Canadians. Yet thousands of public service workers are still having financial troubles because of the Phoenix pay system.

“It seems hollow of this government to say that it recognizes public service workers while it still can’t pay their workers correctly and on time for the vital work they do,” said Robyn Benson, PSAC National President.

That is why we strongly encourage our members to boycott National Public Service Week and to urge their co-workers to do the same. Instead, we are asking them to participate in the activities being planned by PSAC locals and regions for National Public Service Week. For more information, check with your PSAC regional office or component.

Phoenix must be fixed once and for all

The current Liberal government went ahead with the final rollout of Phoenix, despite calls from PSAC and other federal public service unions to halt the rollout until the problems were addressed.

While the government has recently announced more funding, there is still much more to be done.

PSAC demands that the government:

  • Fix the technological problems still plaguing Phoenix and provide a timeline for when the system will be fixed
  • Hire more staff in the Miramichi pay center, the satellite pay centres and in departments
  • Make a commitment to keep the satellite pay centres open permanently
  • Stop using temporary staffing agencies to staff the call centres. Instead, the government must hire and train workers to securely handle files so they can speak to affected employees about their cases.
  • Compensate employees for damages caused by Phoenix delays and mistakes, for lost interest due to delayed pay, and for the time spent dealing with Phoenix issues
Dedication of federal public service workers

PSAC would like to recognize the dedication of public service employees who are continuing to provide excellent service to the Canadian public, even as they suffer pay problems.

“Even when our members are not being paid properly, they are committed to serving Canadians,” said Benson. “PSAC is committed to doing everything in our power to help get our members get paid correctly and on time.”

Topics: Publisher: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

La récente mise à jour concernant Phénix suscite frustrations et découragement

Wed, 06/07/2017 - 10:22

La récente mise à jour concernant Phénix indique qu’un grand nombre de dossiers sont encore en attente. Le 2 juin, lors d’une téléconférence à l’intention des médias, Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) a fourni les plus récentes informations sur le système de paye de la fonction publique.

« Cela ne nous surprend pas », a déclaré Robyn Benson, présidente nationale de l’AFPC. « Il y a presque 18 mois que le gouvernement a déployé Phénix. Il semble bien que nous ne sommes pas au bout de nos peines. »

Un grand nombre de dossiers en attente

Il y a encore 345 000 mouvements de paye à traiter, soit 265 000 de plus qu’on ne peut traiter en un mois.

Selon la sous-ministre Marie Lemay, deux facteurs justifient l’augmentation des mouvements de paye : l'embauche saisonnière et la mise en œuvre de nouvelles conventions collectives dans la fonction publique. SPAC a fait référence à des conventions collectives d’autres syndicats, mais n’a pas fait allusion à la façon dont seront traitées les nouvelles conventions collectives de l’AFPC qui visent environ 85 000 personnes salariées.

Nouvelles embauches pour rebâtir l’expertise en rémunération

SPAC a reconnu que la perte de conseillères et de conseillers en rémunération chevronnés lors du regroupement du personnel à Miramichi est l’une des causes principales des ratés de Phénix. SPAC a annoncé l’embauche de 90 nouveaux employés qui s’ajouteront à l’effectif du Centre des services de paye à Miramichi, et de plus de 140 autres qui seront répartis entre les bureaux satellites et les opérations de Matane et de Shediac.

L’AFPC est inquiète parce que cette nouvelle embauche se fera par l’entremise des agences de placement temporaire, ce qui aggravera la situation.

« Nous saluons l’annonce concernant la nouvelle embauche. Toutefois, il est évident que nous voulons des postes indéterminés pour assurer la pérennité de l’expertise en rémunération. Ne répétons pas les erreurs déjà commises. », a déclaré Mme Benson.

Il y a encore beaucoup à faire

Voici les mesures que le gouvernement doit prendre pour arranger Phénix :

  • régler les problèmes techniques qui perturbent Phénix et établir une échéance réaliste pour arranger le système;
  • embaucher plus de personnel au Centre des services de paye de Miramichi, aux centres satellites et dans les ministères; cette embauche ne devrait pas être faite par l’entremise des agences de placement temporaire;
  • faire des centres de la paye satellites des centres permanents;
  • éviter de recourir aux agences de placement temporaire; plutôt embaucher et former des travailleuses et des travailleurs qui pourront s’occuper des dossiers en toute confidentialité;
  • rembourser aux fonctionnaires, avec intérêts, les frais engagés à cause de Phénix; les dédommager pour les torts causés et le temps passé à régler leurs problèmes de paye.

L’AFPC ne ménagera aucun effort pour veiller à ce que ses membres soient payés correctement et à temps. Nous continuerons de presser le gouvernement d’arranger Phénix.

Topics: Publisher: 

Latest Phoenix update is frustrating, disappointing

Wed, 06/07/2017 - 10:13

The latest update on Phoenix, shows a large remaining backlog of cases. Public Services and Procurement Canada (PSPC) provided the latest information on the public service pay system in a media teleconference on June 2.

“We are not surprised,” said Robyn Benson, PSAC National President. “It’s been almost 18 months since the government launched Phoenix and it feels like we are nowhere near the end of this mess.”

Large backlog of cases remains

According to the update, there are still 345,000 pay transactions in the system, which is about 265,000 more than they can process in any given month.

Deputy Minister Marie Lemay said that there has been an increase in pay transactions because of seasonal hiring and the implementation of new collective agreements in the public service. PSPC referred to collective agreements for other unions but made no reference as to how they will deal with PSAC’s new collective agreements that cover about 85,000 employees.

New hiring must rebuild compensation expertise

PSPC acknowledged that the loss of experienced compensation advisors during the pay consolidation was a major cause of the Phoenix problems. The department said they are adding 90 more employees at the Miramichi pay centre and 140 more at the satellite centres and at operations in Matane and Shediac.

However, PSAC is concerned that these new employees will be hired through temporary staffing agencies. This would make the problem worse.  

“We welcome the announcement of new hiring,” said Benson. “But it’s pretty clear that we need long term staffing solutions so that there is ongoing compensation expertise in the government. Let’s not repeat the mistakes of the past.”

Much more to be done

Here are the steps the government still needs to take to fix Phoenix:

  • Fix the technological problems still plaguing Phoenix and provide a realistic timeline for when the system will be fixed
  • Hire more staff in the Miramichi pay center, the satellite pay centres and in departments. This staffing should not be done through temporary staffing agencies
  • Make a commitment to keep the satellite pay centres open permanently
  • Stop using temporary staffing agencies to staff the call centres. Instead, the government must hire and train workers to securely handle files so they can speak to affected employees about their cases
  • Compensate employees with interest on lost monies, for damages caused by Phoenix, and for the time spent dealing with Phoenix issues

PSAC is committed to doing everything we can to help get our members paid correctly and on time. We will continue to push the government to take the necessary action to fix Phoenix.

Topics: Publisher: 

Statut de membre en règle

Tue, 06/06/2017 - 14:21

Les problèmes du système de paye Phénix ont fait en sorte que certains membres en règle ont perdu leur statut parce que leurs cotisations n’ont pas été retenues sur leur paye, même s’ils travaillaient. Malheureusement, il est impossible pour le personnel de l’administration de l’effectif de déterminer s’il s’agit d’une erreur attribuable à Phénix ou à d’autres facteurs (p. ex., congé, retraite). 

Afin de déterminer correctement les droits de représentation en vue des prochains congrès, il est essentiel que le statut réel de chaque membre soit réflété. Nous avons donc ajouté un nouveau formulaire en-ligne que peuvent remplir les membres pour confirmer leur statut de membre en règle, malgré l’absence de cotisations. C’est le même formulaire pour tous les membres, qu’ils soient en congé de leur poste d’attache et assujettis aux alinéas 4(2)a) à k) des Statuts de l’AFPC ou qu’ils aient été victimes des ratés de Phénix.

C’est le personnel de l’administration de l’effectif qui recevra et traitera les demandes liées à Phénix. Toutes les autres demandes de maintien du statut de membre en règle seront traitées, comme toujours, par le bureau de direction en conformité avec les Statuts de l’AFPC.

Demande du maintien du statut de membre en règle

Topics: 

Membership in Good Standing

Tue, 06/06/2017 - 14:14

Due to a Phoenix pay system problem, members who ought to be in good standing have been rendered not in good standing because their dues have abruptly stopped (despite their continued employment). Unfortunately, it is impossible for Membership Administration to determine if dues have stopped due to a Phoenix glitch or if the member is on leave, retired, etc. 

In order to properly determine delegate entitlement for upcoming conventions; it is imperative that members who are in good standing be correctly reflected as such. A new online form is now available whereby a member can request to remain in good standing in absence of union dues. The same form will serve for both members who are on leave from their substantive position and subject to the PSAC Constitution Section 4, Sub-Section (2) (a) to (k), and the members who have seen their dues cease because of a Phoenix problem. 

Membership Administration will receive, process and respond to the Phoenix-related requests. The Executive Office will receive, process and respond to the non-Phoenix-related requests to remain in good standing as is the usual process under the PSAC Constitution.

Membership in Good Standing Request

  Topics: 

Lenteur à signer les conventions collectives : l’AFPC demande à Justin Trudeau d’intervenir

Tue, 06/06/2017 - 11:31

La présidente nationale de l’AFPC, Robyn Benson, demande au premier ministre Trudeau de voir ce qui retarde la signature des quatre conventions collectives conclues avec le Conseil du Trésor.

« Vous avez promis de respecter les fonctionnaires, déclare-t-elle dans sa lettre. L’heure est venue de mettre votre promesse à exécution. Je vous enjoins donc d’exiger du Secrétariat du Conseil du Trésor qu’il fixe une date pour que les conventions collectives soient signées au cours des prochaines semaines. »

Ces contrats régissent les conditions de travail de plus de 85 000 fonctionnaires fédéraux.

Vous trouverez ci-dessous la lettre envoyée par la présidente.

Topics: Publisher:  Attachments:  trudeau_justin_-_collective_agreements_-_signing_-_june_2_2017_fre.pdf

PSAC takes Treasury Board collective agreement signing delays to the Prime Minister

Tue, 06/06/2017 - 10:39

Robyn Benson, National President of PSAC, has written to Prime Minister Justin Trudeau, asking him to address the delay on the government’s part in signing four collective agreements.

“I believe that your promise to treat public servants with respect must be demonstrated beyond simple words,” said Benson in her letter to the Prime Minister. “I urge you to compel Treasury Board of Canada Secretariat to set a fixed date for the signing of all the ratified agreements within the coming weeks.”

These agreements cover the working conditions of over 85,000 PSAC members who work in the federal public services.

The complete text of the letter can be found below.

Topics: Publisher:  Attachments:  trudeau_justin_-_collective_agreements_-_signing_-_june_2_2017_eng.pdf

Pages