Nouvelles de l'AFPC

Subscribe to flux Nouvelles de l'AFPC
Mis à jour : il y a 22 min 22 sec

Services frontaliers : Date confirmée pour la signature de la convention collective

ven, 06/22/2018 - 14:36

Ce mois-ci, l'Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) a fait pression sur le Conseil du Trésor pour finaliser la signature de notre nouvelle convention collective pour le groupe des Services frontaliers (FB). Ce matin, le Conseil du Trésor a confirmé que la date de signature sera le 3 juillet 2018.

Une fois la convention collective signée, toutes les dispositions de la convention seront en vigueur et l'ASFC disposera d'un maximum de 150 jours à compter de la date de signature pour rajuster les salaires des employés et verser des paiements rétroactifs.

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Border Services: Date set for the signature of the collective agreement

ven, 06/22/2018 - 14:35

The Public Service Alliance of Canada (PSAC) has been pushing the Treasury Board to sign our new collective agreement for the Border Services (FB) group this month. As of this morning, the Treasury Board has confirmed that the date of signature will be July 3rd, 2018.

Once the collective agreement is signed, all the provisions of the agreement will be in effect and the CBSA will have a maximum of 150 days from the date of signing to adjust employees’ wages and pay out retroactive payments.

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Négociations des TC (Services techniques)

ven, 06/22/2018 - 10:53

Le groupe Services techniques (TC) de l’AFPC se compose de fonctionnaires fédéraux qui travaillent dans des domaines techniques, par exemple en soutien technologique et scientifique, en inspection technique, en application de la loi et en dessin et illustration.

Enjeux de la négociation en bref Paye et classification

Le régime actuel de classification est désuet et ne permet pas de bien évaluer le travail de nos membres. Ainsi, bon nombre ne sont pas assez payés pour les services qu’ils assurent. L’équipe de négociation des TC a donc présenté diverses revendications concernant les salaires et la classification.

Paye et avantages liés à la paye
  • Nous présenterons nos positions sur les salaires à une date ultérieure, ce qui comprendra des revendications pour l’augmentation des indemnités pour divers groupes et l’élargissement de leur portée, ainsi que la création de nouvelles indemnités.

  • Nous demandons que les heures supplémentaires soient rémunérées à tarif double, en argent ou en temps selon la préférence de la personne salariée.

  • Nous demandons une augmentation des primes de poste et de fin de semaine.

Classification

Les TC réclament la mise à jour de leur norme de classification afin que leur travail soit adéquatement évalué pour faire en sorte que tous les membres de l’unité soient adéquatement payés.

Amélioration du régime de congés

L’équipe de négociation des TC demande plusieurs améliorations au régime de congés, par exemple :

  • Congé pour obligations familiales : Nous demandons l’élargissement du congé pour obligations familiales et que le nombre total d’heures de congé payé par année soit porté à 75 heures pour les employés qui travaillent une semaine standard de 37,5 heures.
  • Congé pour accident de travail : À l’heure actuelle, la durée du congé payé pour accident de travail est fixée par l’employeur. Le libellé que nous proposons fera en sorte que les membres auront droit à un congé pour la période déterminée par la commission des accidents du travail de leur province, ce qui tient compte de la gravité de leur blessure et du temps requis pour s’en remettre.
Heures de travail pour tous les membres et questions liées au fonctionnement du service pour les agents et agentes d’application de la loi

Nous demandons des modifications à la convention collective :

  • pour que l’employeur n’ait pas le droit de convertir les travailleurs et travailleuses de jour en travailleurs et travailleuses par poste, et vice versa, sans le consentement du syndicat;
  • pour que la nature du travail d’application de la loi, y compris l’usage de la force et les heures de travail, soit reconnue à sa juste mesure.
Temps de déplacement

Les TC demandent que tout le temps passé en déplacement soit rémunéré comme s’ils étaient au travail.

Sujets: Éditeur: 

Technical Services (TC) Bargaining

ven, 06/22/2018 - 10:45

PSAC’s Technical Services group include federal public service employees who hold skilled technical positions such as engineering and scientific support positions, technical inspectors, photographers, enforcement workers, designers, and illustrators .

Bargaining issues at-a-glance Pay allowance & classification issues

The current classification system is outdated and is unable to adequately assess the work done by our members. This has led to a large number of our workers being insufficiently compensated for the services they provide. As such, the TC bargaining team has put forward a number of pay and classification related proposals.

Pay and salary-related benefits
  • Rates of pay proposals to be submitted at a later date, which includes allowances for a variety of groups, including increasing and expanding the scope of existing allowances and creating new ones.
  • Overtime shall be compensated at double time on the basis of the employee’s preference in cash or leave with pay.
  • Increases to shift and weekend premiums.
Classification

Technical Services members are pushing for the classification standard to be brought up-to-date so that our members’ work can be properly measured and rated, ultimately leading to proper compensation for all TC bargaining unit members.

Leave improvements

The TC bargaining team is proposing several improvements to our members’ leave provisions, including:

  • Family-Related Responsibility Leave: Expand the scope of family-related leave and increase the total leave with pay allowance to 75 hours for employees with a standard 37.5-hour work week.
  • Injury-on-duty leave: As it stands, employees are granted injury-on-duty pay for a period set at the discretion of the employer. The proposed language would ensure members are compensated for the period certified by a Workers’ Compensation authority in their province, which takes into account the severity of their injury and the time needed to recover.
Hours of work for all members and Operational Issues for Enforcement Workers

Introduce language to ensure that:

  • the Employer shall not change any day workers into shift workers, nor change shift workers into day workers without mutual agreement. 
  • there is proper recognition of the nature of enforcement workers’ duties including the use of force and working hours.
Travel time

TC members are asking that all time spent travelling will be compensated as though one is at work.

Sujets: Éditeur: 

Négociations avec le Conseil du Trésor : L’AFPC vise à faire d’importants gains

ven, 06/22/2018 - 10:11

Les négociations collectives avec le Conseil du Trésor ont repris cette semaine et l’AFPC a présenté les revendications communes à l’ensemble de ses unités qui représentent environ 90 000 fonctionnaires fédéraux. Ces revendications visent notamment à régler les problèmes liés au système de paye Phénix, à restreindre la création d’emplois précaires, à protéger la sécurité d’emploi et à soutenir les femmes et leur famille.

En dépit des nombreux problèmes de paye que cause Phénix depuis déjà deux ans, nos membres continuent d’aller travailler pour offrir des services essentiels aux Canadiennes et Canadiens. L’AFPC demande au gouvernement de leur offrir une convention collective qui reconnaît la valeur de leur travail et leur dévouement à l’égard de la population.

Voici un résumé des principales revendications présentées à la table des enjeux communs qui englobent les besoins de tous les fonctionnaires fédéraux au service du Conseil du Trésor.

Phénix

Pour éviter un autre désastre comme celui du système Phénix, l’AFPC exige que le gouvernement le consulte davantage avant d’apporter des changements technologiques qui auront des répercussions sur ses membres.

Personnel de durée déterminée et temporaire

L’AFPC vise toujours à mettre fin à la surutilisation des agences de placement temporaire et veut s’assurer que le personnel temporaire bénéficie des mesures de protection prévues dans les conventions collectives.

Le syndicat propose d’y inclure certaines mesures prévues dans la Politique sur l’emploi pour une période déterminée qui permettront à ceux et celles nommés pour une période déterminée d’obtenir un emploi permanent après trois ans de service continu. L’employeur doit prévoir des mécanismes pour revoir annuellement son recours aux agences de placement temporaire en consultation avec le syndicat.

Sous-traitance

L’AFPC propose un libellé plus ferme pour protéger le travail des fonctionnaires fédéraux et réduire le recours incessant aux contrats privés. Le syndicat exige que l’employeur donne la priorité à son personnel ou embauche et forme des employés avant de confier du travail à la sous-traitance. D’ailleurs, nous avons soumis un nouveau libellé qui obligera l’employeur à nous consulter avant de recourir à la sous-traitance.

Congé pour cause de violence conjugale

La violence conjugale a des répercussions sur la vie professionnelle de ses victimes. Le traumatisme et le stress qu’elles subissent affectent souvent leur capacité de travailler. Cette violence ne cesse pas quand on met les pieds au travail. C’est pourquoi l’AFPC présente des propositions pour protéger et aider les travailleuses et travailleurs dans ces situations.

L’AFPC réclame 10 jours de congé payé pour les victimes de violence conjugale afin qu’elles puissent se rendre à des rendez-vous médicaux, intenter des procédures judiciaires et voir à toute autre obligation. Nos propositions comprennent également d’autres mesures de protection et d’adaptation pour ces travailleuses et travailleurs.

Plus de temps pour les familles

Pour les nouveaux parents, le temps passé en famille demeure un enjeu important. Pour leur éviter de subir en plus une perte de revenus pendant cette période, l’AFPC demande à l’employeur de prolonger la période de congé parental de 37 à 63 semaines, conformément aux nouvelles dispositions d’assurance emploi adoptées par le gouvernement Trudeau en 2017.

Unités de négociation du Conseil du Trésor

Chaque unité de négociation du Conseil du Trésor a également un ensemble de revendications propres aux besoins de ses membres. Un résumé et une liste complète de ces propositions sont également disponibles :

 

Sujets: Éditeur: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Groupe Services de l’exploitation (SV) dépose ses propositions

ven, 06/22/2018 - 10:07

Le groupe Services de l’exploitation (SV) est composé de fonctionnaires responsables de l’exploitation des immeubles et des services fédéraux, dont les pompiers, les ouvriers qualifiés, les magasiniers, les cuisiniers, les travailleurs du milieu hospitalier, les gardiens de phare et les équipages de navires.

Aperçu des enjeux de négociation collective Du rattrapage à faire

Les membres de nombreuses classifications des SV sont beaucoup moins bien payés que leurs homologues des quatre coins du Canada. L’équipe de négociation réclame un examen conjoint et détaillé de la rémunération des SV. La dernière en date révélait des écarts salariaux considérables entre le groupe SV et ses comparateurs.

Conciliation travail-vie personnelle

L’équipe de négociation présente plusieurs revendications qui permettront aux SV de mieux concilier travail et vie personnelle et de mener une vie plus heureuse et plus saine, notamment :

  • la réduction des heures de travail à 37,5 heures par semaine, sans perte de salaire ou d’avantages sociaux. La durée de travail de nombreux membres de l’unité de négociation est encore de 40 à 42 heures par semaine, tandis que celle de la majorité des fonctionnaires fédéraux est normalement de 37,5 heures;
  • l’augmentation de l’indemnité de disponibilité. Lorsqu’ils sont en disponibilité, les membres estiment que leur vie ne passe pas en premier et ils veulent être rémunérés équitablement pour leur temps;
  • plusieurs améliorations au chapitre des congés, y compris les congés pour obligations familiales, les congés de deuil et les congés avec étalement du revenu.
Protection contre la sous-traitance

Les emplois dans la fonction publique sont constamment menacés de privatisation, surtout ceux des membres du groupe SV qui travaillent dans le secteur de l’alimentation. Les entrepreneurs privés ne sont pas toujours assez formés et sont tenus de respecter des normes de sécurité moins strictes, ce qui compromet la sécurité publique. L’équipe négocie pour qu’il n’y ait pas de clauses de sous-traitance dans la convention collective.

Reconnaissance des dangers au travail

L’équipe de négociation veut apporter plusieurs changements au congé pour accident du travail. En ce moment, les employés bénéficient d’une indemnité pour accident du travail pendant une période fixée par l’employeur. Le nouveau libellé stipulera que les membres seront indemnisés pendant la période autorisée par la commission des accidents du travail de leur province, qui tient compte de la gravité de la blessure et du temps nécessaire pour se rétablir.

Les changements élargiront également la portée des blessures couvertes et incluront les traumatismes émotionnels et de nombreuses maladies liées au travail, comme les cancers touchant les pompiers et autres travailleurs qui, dans l’exercice de leurs fonctions, sont exposés à des produits chimiques nocifs.

Sujets: Éditeur: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Groupe Enseignement et Bibliothéconomie (EB) dépose ses propositions

ven, 06/22/2018 - 10:00

Les membres du groupe EB de l’Alliance de la Fonction publique du Canada sont chargés notamment de l’enseignement et des services liés à l’enseignement et la bibliothéconomie. L’équipe de négociation EB a procédé à l’échange des revendications collectives avec l’employeur au mois de mai dernier, déposant ainsi des propositions précises au sujet notamment de la rémunération et des indemnités, du perfectionnement professionnel, de la durée de travail et du temps de préparation, du temps de déplacement et des heures supplémentaires.

Survol des revendications du groupe EB Rémunération et indemnités

Le syndicat proposera un ensemble de revendications économiques qui touchera, entre autres, aux points suivants :

  • augmentation économique réelle établie en fonction de la vigueur soutenue de l’économie canadienne;
  • parité avec des emplois et employeurs comparables;
  • ajout de nouvelles indemnités;
  • rajustement salarial pour les professeurs/moniteurs qui travaillent 12 mois par année;
  • augmentation salariale avec effet rétroactif à la date d’entrée en vigueur de la convention collective.

Le syndicat propose également d’améliorer et d’étendre l’admissibilité des indemnités, d’augmenter l’indemnisation du temps de déplacement et des heures supplémentaires.

Perfectionnement professionnel

Nous proposons que l’employeur accepte que les congés pour perfectionnement professionnel soient principalement utilisés pour des projets d’études plutôt que pour répondre aux besoins de formation de l’employeur.

Mode de travail non conventionnel

Le syndicat propose que les personnes salariées du sous-groupe ED-LATsoient autorisées à faire leur préparation à l’extérieur des locaux de l’employeur. Nous proposons également un nouvel article qui permettra aux personnes salariées de travailler ailleurs que dans les locaux de l’employeur.

Congé

Le syndicat cherche à améliorer les congés liés notamment aux obligations familiales, aux accidents de travail, aux études et au perfectionnement professionnel.

Autres revendications

Nous avons déposé des propositions sur la réaffectation ou les congés liés à la maternité et un nouvel article sur la protection des dénonciateurs d’actes fautifs.

Sujets: Éditeur:  Fichiers joints:  eb_bargaining_package_fr_-_may_29.pdf eb_employer_proposal_le_28_mai_2018_fr_.pdf

Operational Services (SV) group bargaining proposals

ven, 06/22/2018 - 09:56

The Public Service Alliance of Canada’s Operational Services (SV) group includes employees responsible for the operation of federal buildings and services, including firefighters, tradesworkers, storespeople, cooks and hospital workers as well as lightkeepers and ships' crews across Canada.

Bargaining issues at-a-glance: Catching up to the industry:

Many job classifications in the SV group are paid considerably less than their peers in similar sectors across Canada. The bargaining team is asking for a joint comprehensive pay study for all SV job classifications. The last pay study conducted for the SV group found significant gaps in wages between the SV group and their comparators.

Work-life balance:

The SV bargaining team is putting forward several proposals to improve their work-life balance and live happier, healthier lives, including:

  • A reduction in their weekly hours of work to 37.5 hours, with no loss in salary or benefits. Many occupations in the bargaining unit continue to work between 40- and 42-hour work weeks, yet much of the Federal Public Service have a standard 37.5-hour work week;
  • An increase to standby pay. Members feel their lives are put on hold when assigned to standby duty and want to be fairly compensated for their time;
  • Several leave improvements, including family leave, bereavement leave and leave with income averaging.
No contracting out:

Public service jobs are under constant threat of privatization, especially for SV members working in food services for the federal government. Private contractors often lack sufficient training and are held to lower safety standards, jeopardizing public safety. The team is bargaining to enshrine no contracting out language in the collective agreement. 

Recognizing workplace dangers:

The bargaining team is seeking several changes to injury on duty leave. As it stands, employees are granted injury-on-duty pay for a period set by the employer. The new language would ensure members are compensated for the period certified by the workers’ compensation authority in their province, which takes into account the severity of their injury and the time needed to recover.

The changes would also broaden the scope of injuries covered to include emotional trauma and many work-related illnesses, such as cancers for firefighters and other workers exposed to harmful chemicals in the line of duty.

Sujets: Éditeur: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

PSAC proposes important gains in Treasury Board bargaining

ven, 06/22/2018 - 09:53

Collective bargaining with Treasury Board resumed this week and PSAC put forward its common proposals for all Treasury Board groups, which cover about 90,000 workers in the federal public service. The proposals focus on addressing the ongoing Phoenix fiasco, pushing back against precarious work, protecting the job security of our members and supporting women and families.

After more than two years of hardships under Phoenix, our members continue to show up to work every day and deliver the services Canadians depend on. PSAC expects this government to negotiate a collective agreement that recognizes the value of their work and their dedication to Canadians.

The following is a summary of the major demands put forward at the common issues bargaining table, which are proposals that encompass the needs of all federal public service workers employed by the Treasury Board.

Phoenix

To prevent another tragedy like Phoenix from ever happening again, PSAC is demanding greater consultation with the union before any technological changes are put in place affecting members.

Terms and temps

PSAC will fight to end the over-use of temporary staffing agencies and ensure that temporary workers have protections under their collective agreements.

PSAC has proposed to include some of the protections contained in the Term Policy, which allows terms to become indeterminate employees after three continuous years of service. We are also proposing that the employer review its use of temporary staffing agencies annually and consult with the union.

Contracting out

We are also putting forward stronger language to protect the work of federal public service workers and reduce the endless stream of private contracts. PSAC’s demands include a proposal that the employer must use existing employees or hire and train new employees before contracting out work. We are also proposing new language to ensure the union is consulted before any contracting out occurs.

Domestic violence leave

Domestic violence impacts work life. The trauma and stress on people who experience domestic violence affects their ability to do their job. For many, the violence doesn’t stop when they get to work. That is why PSAC is putting forward proposals to protect and help workers in these situations.

PSAC proposes to include 10 days of paid leave for workers who experience domestic violence to attend medical appointments, legal proceedings and any other necessary activities. Our proposals also include other protections and accommodations for these workers.

More time for families

It’s very important for new parents to spend more time with their children without the barrier of lost income. That’s why PSAC is proposing that the employer extend the parental leave top up from 37 weeks to the full 63 weeks now available under the new Employment Insurance benefits introduced by Prime Minister Trudeau’s government in 2017.

The team is also proposing improvements to other forms of paid leave, such as vacation leave and others, and adding National Indigenous Peoples Day as a paid holiday.

Treasury Board bargaining groups

Each of the individual Treasury Board bargaining groups also have a set of proposals specific to the needs of their members. A summary and complete list of the proposals are also available for the specific Treasury Board groups:
 

 

 

Sujets: Éditeur: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Le groupe des programmes et de l’administration dépose ses propositions

ven, 06/22/2018 - 09:46

Les membres du groupe Programmes et Administration (PA) de l’Alliance de la Fonction publique du Canada travaillent dans divers secteurs : administration des programmes, services de l’information, communications, secrétariat, mécanographie, services administratifs, programmes de bien-être social, travail de bureau et traitement des données.

Pour la liste complète des propositions et pour les dernières mise-à-jour, visitez syndicatafpc.ca/pa 

Survol des revendications du groupe PA

Rémunération et avantages sociaux

Notre équipe PA a soumis plusieurs propositions reliées aux avantages salariaux, notamment : une proposition visant à rémunérer les heures supplémentaires au tarif double et à les verser selon la préférence des personnes salariées, en espèces ou en congé compensatoire. Notre équipe propose aussi d’augmenter lemontant de l’indemnité de repas accordée durant les heures supplémentaires. Soulignons que les propositions touchant les taux de rémunération seront déposées à une date ultérieure.

Obligations familiales et celles liées à la maternité

NotreéquipePA demande la révision de la définition de la famille pour y ajouter tout membre de la famille ou toute personne qui tient lieu de membre de la famille sous la responsabilité de l’employé-e. Pour y arriver, notre équipe demande de doubler la période allouée durant ce congé payé, passant ainsi de 37,5 heures à 75 heures par année financière. De plus, notre équipe a déposé une proposition visant à ajouter la période d’allaitement à l’article portant sur la réaffectation ou les congés liés à la maternité.

Conciliation travail-vie privée

Le travail par poste a d’énormes répercussions sur les personnes salariées et leur famille. Par conséquent, nous demandons que l’employeur ne puisse pas convertir des travailleurs de jour en travailleurs par poste et vice versa. Il ne devrait pas non plus établir des quarts rotatifs sans le consentement express du syndicat. Aussi, notre proposition au sujet du télétravail consiste à empêcher l’employeur de refuser les demandes de télétravail de son personnel sans motif valable. 

Prime de connaissances linguistiques 

Pour une question d’équité, nous estimons que l’employeur doit rémunérer les personnes salariées qui doivent utiliser une langue autochtone dans le cadre de leur travail sous forme d’une prime de connaissances linguistiques.

Sujets:  Fichiers joints:  psac_pa_bargaining_demands_may_29th_2018_fr.pdf pa_-_employer_package_francais_may_28_2018.pdf

Education and Library Science (EB) group bargaining proposals

ven, 06/22/2018 - 09:44

The EB group includes employees responsible for education, education support and library services. The EB bargaining team exchanged bargaining proposals with the employer last May, tabling group-specific demands that include pay and allowances, travel time, overtime, professional development, leave and hours of work and prep time.

Pay and allowances

The union will propose an economic package that takes into account several factors, including, but not limited to:

  • Real economic increases that reflect the continued strength of the Canadian economy
  • Parity with comparable jobs and employers
  • Elimination of unpopulated pay grids
  • Introduction of new allowances
  • New national rate of pay for 12 month teachers/instructors
  • Retroactivity back to the first day of the contract

The union also tabled demands to improve and expand the eligibility for allowances, to increase compensations for travel time and to provide increases to overtime pay.

Professional Development

We are proposing that the employer agree that professional development days shall be used primarily for academic initiatives rather than departmental training purposes.

Alternative work arrangements

The union proposes that employees for the ED-LAT sub-group be authorized to conduct their preparation time away from the employer’s premises. We are also tabling a new provision that will allow employees to work away from the employer’s premises.

Leave

The union is seeking improvements to leave benefits, including for family-related responsibilities, injury-on-duty, and education and career development.

Other demands

We tabled demands for improvement on maternity-related reassignment or leave and introduced a new article for whistleblower protection.

Sujets: Éditeur:  Fichiers joints:  eb_bargaining_package_en_-_may_29.pdf eb_employer_proposal_may_28_2018.pdf Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Program and Administrative Services group table specific proposals

ven, 06/22/2018 - 09:42

The Public Service Alliance of Canada’s Program and Administrative Services (PA) group includes employees responsible for program administration, information services, communications, secretarial services, office equipment, administrative services, welfare programs, clerical functions and data processing.

To get the full proposals package and to monitor updates, visit psacunion.ca/pa

PA bargaining proposals at-a-glance

Pay and benefits

Our PA team is putting forward a host of proposals in terms of salary-related benefits. These include a proposal for overtime to be compensated at double time and on the basis of the employee’s preference between paid in cash or banked as leave with pay. Also, our team is proposing an increase in paid meal when working overtime. Let’s note that the rates of pay proposals will be submitted later in the process.

Family and maternity responsibilities

Our PA team is requesting a revision of the definition of family to include any relative or person who stands in the place of a relative for whom the employee has a duty of care. To better reflect this reality, our team is also asking for the total of entitled family-related leave with pay to be doubled from 37.5 hours to 75 hours in a fiscal year. Also, a proposal that maternity-related reassignment or leave include the nursing period has been put on the table.

Work-life balance

In terms of hours of work, the reality of shift work has a great impact on employees and their family. Therefore, we are asking that the Employer cannot change any day workers into shift workers and vice-versa. Also, the Employer shall not schedule rotating shifts except with the express mutual consent of the union. As for telework, our proposal consists of preventing the Employer from unreasonably denying employees’ requests.

Language allowance

For the sake of equity, we believe the Employer shall pay employees who are required to work in an indigenous language in the form of a language bonus.

Sujets:  Fichiers joints:  psac_pa_bargaining_demands_may_29th_2018_en.pdf pa_-_employer_proposals_eng_may_28_2018.pdf

Négociations avec l’Agence du revenu du Canada : c’est parti!

jeu, 06/21/2018 - 17:26
La partie syndicale expose clairement ses objectifs

Les 20 et 21 juin, l’équipe de négociation de l’AFPC/SEI a rencontré l’ARC pour lancer les négociations en vue de conclure une nouvelle convention collective. D’emblée, nous avons clairement indiqué à l’agence que nous souhaitons négocier de bonne foi, mais qu’il n’est pas question d’amoindrir les conditions de travail de nos membres et que nous aspirons à réaliser des gains pendant ces nouveaux pourparlers.

Nos objectifs généraux sont comme suit :

  1. Résoudre des problèmes dans les milieux de travail — Nous n’avons pas négocié avec l’ARC depuis 2012. Au fil du temps, de nombreux nouveaux problèmes sont survenus, par exemple au sujet des heures de travail, de l’embauche pour des périodes déterminées et du recours à la main‑d’œuvre étudiante. Nous voulons obtenir de nouvelles protections des droits de nos membres.
     
  2. La bonification du régime de congés et une meilleure conciliation travail-famille pour les membres du SEI à l’ARC sont des priorités pour notre équipe de négociation.
     
  3. Depuis le lancement de notre dernière ronde de négociations, d’autres employeurs fédéraux ont consenti de nouveaux droits et avantages importants à leur personnel à l’issue de négociations avec l’AFPC ou d’autres syndicats. Pourquoi nos membres à l’ARC devraient-ils se contenter de moins que ce qui a été accordé à d’autres fonctionnaires?

Les deux parties ont échangé leurs revendications non salariales — Voici les documents de l'AFPC/SEI et ceux de l'ARC. Nous présenterons nos propositions relatives aux salaires une fois que nous aurons reçu et analysé les données de l’employeur sur la paye.

Les négociations reprendront la première semaine de juillet. Nous vous tiendrons au courant de la situation. Comme toujours, la solidarité et le soutien des membres sont d’une importance cruciale pour nous aider à négocier un contrat juste. Ensemble, nous pouvons faire de l’ARC un endroit où il fait bon travailler.

N’hésitez pas à consulter les sites Web www.ute-sei.org/fr et syndicatafpc.ca pour d’autres renseignements et pour vous inscrire pour recevoir des mises à jour régulières. En outre, si vous avez des questions, vous pouvez aussi communiquer avec le président ou la présidente de votre section locale.

Les membres de l’AFPC-SEI à l’ARC : 

Mon contrat - Ma voix

Sujets: Éditeur: 

Bargaining underway with Canada Revenue Agency

jeu, 06/21/2018 - 17:19
PSAC/UTE bargaining team outlines priorities for this round of negotiations

The PSAC/UTE Bargaining Team met with the CRA on June 20-21 to commence negotiations for a new collective agreement. The bargaining team made it clear to the CRA that while the union is ready to negotiate in good faith, the union won't accept any attempts to roll back important gains, and that we intend to secure improvements in this round of bargaining.  

Our bargaining priorities include:

  1. Fixing problems in the workplace. There have not been negotiations for a new contract with the Agency since 2012. From hours of work, to term employment, to the use of students, many new problems have arisen since that time that require new protections for our members.
     
  2. Increased leave and work-life balance for PSAC/UTE members.
     
  3. Securing the same gains that have been achieved in other negotiations. Since the last round of bargaining, other federal employers have agreed to significant new rights and improvements in negotiations with PSAC and other unions. PSAC/UTE will not settle for less in this round.

The two sides exchanged non-wage-related proposals during this round of bargaining. A copy of PSAC/UTE proposals and those of the employer are available. PSAC/UTE will be tabling wage proposals at a future date once the union has received and analyzed employer payroll data. 

Negotiations are scheduled to resume the first week of July. Members will be provided with updates as bargaining progresses. As always, membership solidarity and support are the key to us achieving a fair contract. Together we can make CRA a better place to work.

Be sure to go to www.ute-sei.org and www.psacunion.ca for more information and to subscribe to regular updates. Also, should you have any questions, please contact your UTE Local President.

Sujets: Éditeur: 

Services frontaliers : Signature de la convention collective

mer, 06/20/2018 - 10:02

Ce mois-ci, l'Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) a fait pression sur le Conseil du Trésor pour finaliser la signature de notre nouvelle convention collective pour le groupe des Services frontaliers (FB). Bien qu'il y ait eu un certain dialogue avec l'employeur, le gouvernement ne s'est engagé à aucune date ferme. Si nous n'avons pas de contrat FB signé d'ici le 3 juillet, l'AFPC et son Élément, le Syndicat des douanes et de l'immigration (SDI), organiseront une journée nationale d'action dans les bureaux de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC). Entre-temps, si vous avez des questions, veuillez communiquer avec le président de votre succursale du SDI ou le bureau régional de l'AFPC.

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Quarter

Border Services: Signing of the collective agreement

mer, 06/20/2018 - 10:02

The Public Service Alliance of Canada (PSAC) has been pushing the Treasury Board to sign our new collective agreement for the Border Services (FB) group this month. While there has been some dialogue with the employer, we do not yet have a firm date committed to by the government. If we do not have a signed FB contract by July 3rd, the PSAC and its Component, the Customs and Immigration Union (CIU), will be organizing a national day of action across the Canada Border Services Agency (CBSA) offices. In the meantime, if you have questions please speak with your Branch President or PSAC Regional office.

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Quarter

Améliorations du Régime de soins dentaires de l’AFPC : début de l’arbitrage

mar, 06/19/2018 - 16:25

L’arbitrage au sujet du Régime de soins dentaires de l’AFPC commence aujourd’hui.

Pendant plus d’un an, l’AFPC a proposé des améliorations raisonnables au Régime de soins dentaires visant nos membres du Conseil du Trésor. Devant l’intransigeance de l’employeur, nous n’avons eu d’autre choix que de demander l’arbitrage en août 2017.

Voici les revendications que nous avons présentées aujourd’hui :

  1. Accroître les limites annuelles à :
    • 2 000 $ pour les services courants, les restaurations majeures et les services de prosthodontie à compter du 1er janvier 2018;
    • 2 500 $ pour les services courants, les restaurations majeures et les services de prosthodontie à compter du 1er janvier 2019.

Accroître le maximum viager à 4 000 $ pour les soins orthodontiques à compter du 1er janvier 2018.

  1. Augmenter le taux de coassurance à 65 % pour les restaurations majeures et les services de prosthodontie.
  2. Utiliser le guide des tarifs dentaires de l’année plutôt que celui de l’année précédente.
  3. Réduire de neuf à six mois la période des examens de rappel (adultes).
  4. Assurer les implants au lieu de les considérer comme une procédure de remplacement.
  5. Assurer le remplacement des obturations pour les enfants après une période de 12 mois.
  6. Faire passer à 12 le nombre d’unités de temps par année civile accordées pour le détartrage et l’aplanissement de racine et assurer ces services avec effet rétroactif.
  7. Assurer les services visant à corriger une malformation congénitale ou de croissance, sans restriction d’âge.
  8. Afficher le guide du régime en ligne.
  9. Préciser quand un membre doit payer des primes pour conserver son admissibilité pendant une suspension (les primes ne devraient être payées par la personne salariée que lorsqu’elle est suspendue sans solde pour une période d’un mois ou plus).
  10. Stipuler qu’aux fins de l’admissibilité, une interruption de service correspond à sept jours ouvrables.

L’employeur a proposé 21 concessions mineures au Régime de soins dentaires. L’AFPC s’y opposera fortement.

La prochaine audience aura lieu le 21 août. Ensuite, le conseil d’arbitrage rendra une décision exécutoire.

Nous continuerons de revendiquer un régime convenable pour nos membres.

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Arbitration begins for improvements to PSAC’s dental plan

mar, 06/19/2018 - 16:24

The first date in the arbitration hearing with Treasury Board concerning improvements to PSAC’s dental plan begin today.

For over a year, PSAC has requested reasonable improvements to the dental plan covering our Treasury Board members. Last August, PSAC filed for arbitration with the employer because of their unwillingness to agree on any increases to dental benefits.

In today’s hearing, we have asked for the following improvements:

  1. Increase annual maximums to:
    • $2,000 for routine, major restorative and major prosthodontic services as of January 1, 2018
    • $2,500 for routine, major restorative and major prosthodontic services as of January 1, 2019
    • $4,000 for the orthodontic lifetime maximum, effective January 1, 2018,
  2. Increase co-insurance rate to 65% for major restorative and major prosthodontic services
  3. Implement the current year’s dental fee guide to assess claims, as opposed to last year’s guide
  4. Reduce the time period for recall examinations for adults from 9 months to 6 months
  5. Permit coverage of implants, rather than deeming them to be a replacement procedure
  6. Coverage of replacement fillings for children after 12 months
  7. Allow for retroactive coverage of increased scaling and root planing to 12 units per year after approval
  8. Coverage for congenitally missing teeth (treatment to correct congenital or developmental defects is only covered for patients under the age 19)
  9. Make the dental plan’s full text available online
  10. Define when a member must pay premiums to retain eligibility while on suspension (premiums should only be paid by the employee while on a suspension without pay for a period of one month or longer)
  11. Define a break in service for the purposes of eligibility as 7 working days

The employer submitted a proposal that includes 21 minor rollbacks to the dental plan. PSAC will argue strongly against these concessions.

The next date of the hearing is scheduled for August 21.  After that time, the arbitration panel will issue a binding decision. 

We will continue to push for the adequate dental plan our members deserve.

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

AFPC : Il faut amender le projet de loi C-76 pour protéger la liberté de parole

mar, 06/19/2018 - 15:53

Le projet de loi sur la modernisation de la loi électorale a freiné les efforts de défense des droits pendant et entre les périodes électorales.

Le président national, Chris Aylward, a soulevé certains bémols au sujet du projet de loi C-76 lors de son témoignage devant un comité de la Chambre des communes. « Ce projet de loi pourrait être interprété comme l’imposition de limites à ce que nous pouvons dire en public sur les positions de nos employeurs, en l’occurrence le gouvernement fédéral et les sociétés d’État. »

Monsieur Aylward a expliqué au comité que l’AFPC était à la table de négociation avec le Conseil du Trésor pendant la dernière période électorale fédérale. À l’époque, Élections Canada avait averti le syndicat que les messages sur les pancartes et les bannières utilisées durant les manifestations pouvaient être considérés comme de la publicité électorale et soumis à des restrictions.

Le projet de loi C-76, s’il est adopté, prolongera la période durant laquelle le droit des tierces parties, dont les syndicats, d’exprimer leurs vues politiques en public sera limité. Il faudra aussi qu’elles consignent leurs dépenses publicitaires entre les élections et qu’elles rendent des comptes.

« Ces dispositions alourdissent indûment le fardeau des syndicats et d’autres organismes qui défendent légitimement les droits de leurs membres, a ajouté le président. Au bout du compte, elles limiteront le débat public de questions importantes. »

C’est au nom de l’AFPC que M. Aylward a demandé au comité de passer le projet de loi au peigne fin pour qu’aucune de ses dispositions ne compromette la liberté de parole. Enfin, il a suggéré d’aller de l’avant avec les dispositions visant à éliminer les obstacles à l’exercice du droit de vote et à permettre à Élections Canada de faire de l’éducation publique, et d’étudier plus longuement les autres modifications proposées.

Sujets: 

PSAC urges changes to election bill to protect free speech

mar, 06/19/2018 - 15:49

The Liberal government’s election modernization bill will put a chill on advocacy between and during elections.

Appearing before a House of Commons committee, PSAC National President Chris Aylward pointed out some of the problems with Bill C-76. “Bill C-76 could be interpreted to put limits on what we can say publicly about positions being taken by our employers – the federal government and Crown agencies.”

Aylward told the committee that PSAC was in bargaining with Treasury Board during the last federal election period. The union was advised by Elections Canada that messages on picket signs and banners displayed during demonstrations could be considered election advertising and subject to restrictions.

Bill C-76 would extend the period during which third parties, including unions, would have limits put on their ability to speak out publicly. It would also expect third parties to track and report on all advertising expenses between elections.

“This type of reporting places an unnecessary burden on unions and other organizations engaged in legitimate advocacy on behalf of their members and will effectively restrict public discussion of important issues,” said Aylward.

PSAC has asked the committee to review the proposed bill very carefully so as not to restrict the right to freedom of expression.  Aylward also asked the committee to consider splitting the bill and moving ahead quickly with the sections that remove barriers to voting and restore the ability of Elections Canada to engage in public education, while taking more time to consider other proposed changes.

Sujets: 

Pages