Le syndicat met le Ministre au défi de rencontrer les gestionnaires de cas

Le Syndicat des employé-e-s des Anciens combattants demande à Lawrence MacAulay, ministre des Anciens combattants, de tenir une réunion avec ses employé-e-s. Les gestionnaires de cas de son ministère s’inquiètent du nouveau contrat de 570 millions de dollars visant le Programme de réadaptation. Ils se soucient principalement des répercussions de ce contrat sur les vétérans …

Exposez les couts: bullétin de SEAC

Voici la première mise à jour sur notre campagne. Nous publierons des mises à jour périodiques à mesure que continuons à mettre en évidence les sujets d’inquiétude des membres du SEAC et vous présentons des comptes rendus sur la campagne visant â ralentir la sous-traitance à Anciens combattants Canada. Faites-nous parvenir vos commentaires, vos idées …

Lettre aux sections locales : sous-traitance des services de réadaptation

Destinataires : sections locales du SEAC Depuis de nombreuses années, les services aux vétérans du Canada et à leurs familles ont été affaiblis et réduits. Cela s’est produit en raison de l’insuffisance de financement et de l’inaction des gouvernements de différents partis politiques. L’augmentation de la privatisation et de la sous-traitance n’a pas cessé de …

Sondage interne d’Anciens combattants Canada : les employé-e-s craignent les répercussions sur les vétérans et le personnel

Selon des documents internes obtenus par le Syndicat des employé-e-s des Anciens combattants grâce à une demande d’accès à l’information, les employé-e-s craignent que le nouveau contrat de 560 millions de dollars visant le Programme de réadaptation nuise aux vétérans qu’ils servent. « Bien que le Ministre garde le silence et que le Ministère prétende …

Lettre ouverte au ministre Lawrence MacAulay

Monsieur le ministre MacAulay, Je suppose que vous êtres très occupé cet été. C’est peut-être pour cela que vous avez demandé au sous-ministre de répondre à notre lettre du 14 juin, sa réponse ne nous étant parvenue que le 14 juillet. C’est tout simplement inacceptable. Nous nous attendions à ce qu’en tant que responsable politique …